Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Dacia Jogger : elle coche toutes les cases

Automobile. A la fois break, monospace et SUV : l’inédite Dacia emprunte le meilleur de chaque genre et s’adresse aux familles à la recherche d’une voiture polyvalente et accessible.

La version « Extreme » ajoute un look baroudeur aux qualités intrinsèques de la nouvelle Dacia Jogger.

Une fois encore, Dacia n’est pas là où on l’attend. Ceux qui résument la marque roumaine du groupe Renault à un fabriquant de voitures low cost font fausse route. Dacia est bien davantage. Le constructeur a révolutionné le marché automobile au début des années 2000 et imposé une nouvelle vision de l’automobile. Avec un succès commercial indiscutable sans frontières, matérialisé par la place de leader européen de la Sandero en juillet dernier. Une première. L’arrivée de la Jogger, révélée en amont de la première édition du salon de Munich, confirme que Dacia indique désormais la tendance avec une voiture que la marque résume d’un mot bien choisi : « inclassable », ajoutant : « Jogger prend le meilleur de chaque catégorie : la longueur d’un break, l’habitabilité d’un ludospace et les attributs d’un SUV ».

Autrement dit : des cotés pratiques avérées avec le style plébiscité par les clients. La Dacia Jogger, surtout dans sa version « Extreme » au look de baroudeuse, séduit d’abord par son design. Elle est d’autant plus attractive esthétiquement qu’elle prendra dans quelques mois la suite du monospace Lodgy, pétri de qualités fonctionnelles mais n’est pas un premier prix de beauté, personne n’en disconviendra. Comme c’est désormais le cas de l’ensemble de la gamme roumaine, la Dacia Jogger bénéficie d’une allure flatteuse.

Une voiture singulière

Peu importe qu’on soit incapable de la faire entrer dans une catégorie précise : elle impose sa singularité. Longue de 4,55m, disposant d’un empattement géant de 2,90m, large de 1,78m et haute de 1,63m, la Jogger se situe aux limites du segment C, ce qui lui permet de proposer jusqu’à 7 places avec deux sièges individuels amovibles au 3e rang afin d’accueillir jusqu’à 7 occupants adultes. En version 5 places, le volume de son coffre dépasse 700l et 160l en 7 places. La capacité maximum atteint 1819l : le bilan chiffré est éloquent. À bord, la partition jouée par Dacia est désormais connue : un parti-pris de simplicité assumé avec un niveau de finition sérieux, des équipements de confort et de sécurité comparables à ceux de modèles sensiblement plus chers.

Habitabilité jusqu’à 7 places, présentation fonctionnelle et sérieuse : la Dacia
Jogger sait recevoir ses occupants.

C’est le cas des trois systèmes multimédia proposés ou des aides à la conduite en série ou en option telles que le freinage automatique d’urgence, le détecteur d’angle mort, l’aide au stationnement avec des radars avant et arrière et une caméra de recul. Il est aussi possible de bénéficier, en série ou en option, d’une climatisation automatique à affichage digital, de l’allumage automatique des phares et des essuie-glaces, du frein de parking électrique...

La toute première Dacia hybride

La nouvelle Dacia fait l’impasse sur les motorisations diesel pour se concentrer sur une courte gamme essence et GPL auxquels se joindra en 2023 une version hybride, une grande première pour la marque, sous la forme d’un quatre cylindres 1,6l essence associé à deux blocs électriques, accouplés à la très récente boite de vitesse multimodes à crabots sans embrayage, exclusive au Groupe Renault. Promesse du constructeur : « 80% de temps de roulage en ville en mode 100% électrique et une consommation inférieure de 40% ».

En attendant, deux choix possibles : le nouveau TCe110, un 1.0l trois cylindres turbo à injection directe, ou le déjà fameux ECO-G100 à bicarburation, utilisant indifféremment du sans plomb ou du GPL avec à la clé des émissions de CO2 limitées et un budget consommation réduit. Sans oublier une autonomie exceptionnelle dépassant les 1000km grâce aux deux réservoirs, 50l (essence) et 40l (GPL). Appréciable à une époque où les stations -services sont de plus en plus rares dans les zones rurales. Les commandes de la Dacia Jogger seront ouvertes en novembre pour une arrivée dans les concessions de la marque en février 2022.

On peut parier sans risque que les carnets de commandes seront vite remplis tant elle semble correspondre aux attentes des clients à la recherche d’un modèle polyvalent et accessible financièrement. Tarifs non fixés.

Dominique Marée