Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Fidélité : les clients Dacia en tête

Automobile. En 2021, plus de 52% de ceux roulant en Dacia ont choisi de racheter une Dacia au moment de changer de voiture. Aucune autre marque ne fait aussi bien.

Quand on adopte Dacia, on n’a pas envie d’aller voir ailleurs. DR

La fidélité automobile n’est plus ce qu’elle était. Le lien indéfectible entre certaines marques et leurs clients s’est délité au fil des décennies. On a connu des générations de citroënistes, le constructeur généraliste engendrant le plus de passionnés à une certaine époque, qui vouaient un véritable culte aux Double Chevron. Un temps révolu depuis longtemps. Désormais, les acheteurs zappent d’une marque à l’autre, d’un type de modèle à l’autre et on entend davantage parler de conquête de nouveaux clients que de fidélisation...Les chiffres relevés en 2021 et analysés par « NGC-Data », société spécialisée dans le traitement interactif des données liées à l’automobile, mettent en évidence un palmarès de la fidélité automobile avec de fortes disparités selon les marques.

En tête, Dacia. 52,1% des clients Dacia ont racheté un modèle de la marque lorsqu’ils ont renouvelé leur voiture. Mieux encore, 84% des possesseurs d’une Dacia achetée neuve ont signé un nouveau bon de commande pour une autre Dacia neuve. Quant à ceux qui ont abordé la marque avec un modèle d’occasion, ils sont passés au neuf en restant fidèles au constructeur roumain à plus de 73%. Personne ne fait mieux. Dacia ne se contente pas de garder ses clients, la marque parvient à en attirer de nouveaux, davantage que tous ses concurrents. Surtout des automobilistes utilisant une voiture achetée en seconde main. Lorsqu’ils se décident à passer au neuf, c’est en priorité vers Dacia qu’ils se tournent à près de 85%. Loin s’en faut. Ces chiffres indiquent un fort taux de satisfaction et sont plus probants que la plus belle des campagnes publicitaires.

Toyota, la confiance longue durée

Derrière Dacia, on retrouve Toyota. Globalement, près d’un client sur deux n’éprouve pas l’envie d’aller voir ailleurs. C’est encore plus vrai pour ceux qui ont acheté une Toyota neuve. Ils renouvellent leur confiance au N°1 mondial dans 82,2% des cas. Ceux qui ont choisi une occasion pour commencer sont plus de 55% à rester chez Toyota lorsqu’ils choisissent un modèle neuf. Ces chiffres confortent la réputation de sérieux dont bénéficie la marque Troisième de ce palmarès, Renault avec une fidélité d’ensemble de 43,3%. Cela se matérialise en priorité pour ceux qui font la transition entre une Renault neuve vers une occasion : 55,3%. La marque française obtient le meilleur résultat dans cette catégorie.

Mini (77,2%) se distingue par la fidélité de ses clients passant d’un modèle neuf à un autre modèle neuf alors que Porsche obtient le meilleur taux (39,2%) devant Lexus (38,8%) pour les acheteurs changeant leur occasion pour une autre occasion. Les tarifs en neuf et la qualité globale des voitures de ces deux marques premium expliquant sans doute ces choix. C’est vrai aussi pour BMW qui vend ses occasions à plus de 52% de clients venus du marché du neuf qui accèdent à l’univers premium par ce biais. Démarche inverse pour Kia : ceux qui débutent leur relation avec la marque coréenne par une occasion passent ensuite au neuf à 54,5%. Un résultat proche de celui de Toyota.

Ce sont des outsiders du marché, un euphémisme, qui parviennent à capter globalement le plus de nouveaux clients : Jeep (84,4%), DS (83,5%) et Alfa Roméo (81,3%). DS, marque jeune et sans passé, attire particulièrement ceux qui roulent en occasion et abordent le constructeur via une...occasion. Les autres partent de loin et n’arrivent pas très haut pour autant... Quant à la fidélité au type d’énergie, ces données confirment, si besoin était, l’évolution rapide des clients vers les motorisations hybrides et électriques. Ceux qui ont goûté à l’électricité ne changent pas au moment d’acheter un nouveau modèle (81,4%). Idem pour ceux roulant en voiture hybride (81%). Surprise, les adeptes du diesel restent encore fidèles à plus de 67%, les gros rouleurs vraisemblablement, contre seulement 32,1% des acheteurs de voitures au sans plomb. Sans surprise, l’électricité conquiert plus de 89% de nouveaux clients alors que seulement 21% passent au diesel, faute d’autre solution adaptée à leur usage quotidien de la voiture probablement.

Dominique Marée