Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Le nouveau visage de la C5 Aircross

Automobile. Réputé pour son confort, le SUV Citroën s’offre un important face lift qui change radicalement son allure et indique le changement stylistique opéré par le Double Chevron.

Une face avant qui abandonne les douces rondeurs au profit d’un design plus affirmé. Citroën

Dans un marché 2021 difficile, compliqué par la crise des composants électroniques, Citroën n’a pas fait une mauvaise année. Avec 161 883 immatriculations et un léger recul de 0,5%, la marque s’en est plutôt bien tiré. Cependant, Citroën reste toujours en retrait par rapport à son cousin hexagonal Peugeot qui prend presque toute la lumière. Cette impression mitigée résulte aussi d’un fait incontestable : dans la plupart des segments de marché des voitures particulières, Citroën pointe derrière Peugeot et Renault. Principale exception, les SUV compacts où la C5 Aircross s’intercale entre la Peugeot 3008 et le Renault Kadjar.

Mais là encore, les chiffres sont cruels. Alors que la 3008 a trouvé plus de 50.000 clients, la C5 Aircross en a attiré moins de 22 000, soit à quelques unités près le résultat de la 5008 ! 3% de part du marché français contre 1,3% : il n’y a pas photo. Il y a un point sur lequel la C5 Aircross met tout le monde d’accord : son confort de référence. Ses suspensions à butées hydrauliques progressives lui assurent un comportement et un confort de roulement que lui envient ses concurrentes et qui sont appréciés par ceux qui ne transigent pas sur ces qualités primordiales.

Affirmer l’identité des modèles

La nouvelle version du SUV Citroën ne change rien sur cet aspect essentiel. L’évolution majeure de la C5 Aircross est essentiellement esthétique. Mais elle est immédiatement perceptible et amorce un virage majeur. Pendant près d’une décennie, Citroën a affirmé l’identité de ses modèles à travers une double rangée de projecteurs à l’avant et un logo se prolongeant jusqu’aux blocs optiques. Désormais, la bonhommie visuelle de la C5 Aircross cède la place à un visage plus viril et plus affirmé. Le constructeur parle de « nouveau langage de forme », de plus de « maturité » et « davantage de caractère ».

Concrètement, le Double Chevron central noir laqué gagne en volume, mord sur le capot entaillé en forme de V inversé, s’arrondit à la manière d’un boomerang et reprend son indépendance. Les projecteurs se dédoublent avec un éclairage de jour à LED très fin avec un effet 3D. Le nouveau bouclier très travaillé, flanqué d’écopes latérales verticales ouvertes, intègre une prise d’air centrale plus généreuse, le tout est souligné d’inserts à la finition contrastée. Effet recherché : donner une impression plus qualitative tout en élargissant visuellement la face avant. Un travail de détails qui porte ses fruits : impossible de confondre la « nouvelle » C5 Aircross et le modèle initial.

De nouveaux sièges encore plus confortables

L’arrière évolue peu si ce n’est l’intérieur des blocs-feux avec une nouvelle signature lumineuse tridimensionnelle à LED alors que le profil apparait plus viril, l’effet d’un museau plus vertical. De nouvelles jantes de 18 pouces sont proposées alors que les stylistes ont joué avec les nuances brillantes et mates sur les barres de toit ou les « airbumps » latéraux pour donner une cohérence d’ensemble à ce rajeunissement cosmétique. A bord, Citroën s’est efforcé de suggérer une montée en gamme de son SUV à travers de nouveaux matériaux et harmonies plus qualitatives visuellement et de quatre ambiances avec un objectif qualitatif mis en avant.

De nouveaux sièges avant « advanced confort » empruntés aux récentes C4 et C5X sont du voyage. Leur forme et leur densité de mousse renforcée ont pour objectif d’assurer un meilleur confort d’assise et d’améliorer leur durée dans le temps. Ils peuvent être chauffants et massants. De quoi accentuer l’un des points forts de la C5 Aircross. Un nouvel écran central tactile tablette de 10 pouces en position haute évite de détourner les yeux de la route alors que derrière le volant un combiné numérique de 12,3 pouces multiparamétrable concentre l’essentiel des informations de conduite.

Pour le reste, la C5 Aircross 2021 conserve sa dotation technologique globale avec en particulier ses 20 aides à la conduite disponibles (jusqu’au niveau 2 de conduite autonome) et ses motorisations thermiques (essence et diesel 130ch) et hybride rechargeable (225ch). Ces dernières ont représenté 45% des commandes au quatrième trimestre 2021 et permettent de rouler jusqu’à 55km en mode 100% électrique (jusqu’à 135km/h maximum) avec un temps de recharge de moins de 2h sur une borne rapide. Lancée en 2018, la C5 Aircross a déjà conquis plus de 260 000 clients. Cette évolution doit lui permettre de tenir son rang dans un segment de marché en hausse toujours plus concurrentiel où les nouveautés se succèdent sans temps mort.

Dominique Marée