Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Mini Aceman : le début d’une nouvelle ère

Modèle. Le concept de crossover citadin dévoilé par la marque britannico-germanique annonce le design des futures Mini. De quoi s’y intéresser de plus près. Rafraichissant.

Mini Aceman : le début d'une nouvelle ère
Un « go-kart » électrique promet le constructeur. (Crédit : DR)

Il n’est pas fréquent de voir les constructeurs automobiles mettre en avant des concepts dans leurs publicités et documents commerciaux. Quand c’est le cas, cela indique qu’il s’agit davantage qu’une simple étude destinée à explorer un futur aussi hypothétique que lointain. C’est du sérieux, comme dirait l’autre. A travers le coup de projecteur mis sur la Mini Aceman, un crossover citadin, la marque nous éclaire sur l’identité esthétique de ses futures voitures. Confirmation : « La nouvelle famille Mini se dessine. Avec la première mondiale du Mini Concept Aceman, le constructeur présente pour la première fois un nouveau langage stylistique et de nombreuses innovations technologiques qui façonneront les futures générations de modèles de la marque. »

Et le style pour Mini et pour ceux qui les achètent est un élément déterminant. Un marqueur fort. C’est d’abord pour son allure unique qui se perpétue de génération en génération qu’on craque pour la britannico-germanique (à moins que ce ne soit le contraire). Il est interdit d’avoir la main qui tremble lorsqu’on travaille sur le design d’un futur modèle. Surtout lorsqu’il est en rupture. C’est le cas du concept Aceman dont Adrian van Hooydonk, le directeur du design du groupe BMW, assure qu’il « annonce le début d’une nouvelle ère de design pour Mini. ». Une expression pour la résumer : « charismatic simplicity ». La traduction ne s’impose pas. Il s’agit de faire ressortir les fondamentaux du style de la marque. Avec un descriptif identifiant ces marqueurs identitaires : « calandre octogonale, arêtes vives, ailes athlétiques arrière puissant avec des feux verticaux. »

Il convient d’y ajouter des passages de roue dont la forme anguleuse tranche avec ceux adoptés jusqu’à présent. Sans oublier les multiples signatures lumineuses inédites : demi Union Jack illuminant la calandre factice, motorisation électrique oblige, soulignée d’un jonc à LED vert, emblème british qu’on retrouve au centre des projecteurs. Selon Mini, l’Aceman est un « SAV » (Sport Activity Vehicle), acronyme créé pour l’occasion. Il s’agit plus prosaïquement d’un crossover urbain, doté de 5 portes dont un grand hayon, d’une longueur limitée à 4,05m pour une largeur frôlant les 2m et une hauteur culminant à 1,59m. Ces proportions déterminent une silhouette tonique, surmontée d’une galerie de toit lumineuse figurant le drapeau britannique. Une véritable obsession !

AMÉNAGEMENT « MINI-MALISTE » ET COLORÉ

On accède à bord par des portes sans encadrement aux poignées affleurantes. Le choc est saisissant entre les harmonies de couleurs vives et la simplicité absolue de l’aménagement intérieur. Il est probable que la présentation sera plus sobre lors du passage à la série mais l’aménagement minimaliste - ou plutôt Minimaliste - devrait être conservé. On peut le voir comme un hommage à la Mini originelle : un volant, un grand compteur central circulaire, quelques boutons, de multiples rangements : c’est à peu près tout. La jante du volant en suédine vert émeraude, une sorte de clin d’oeil kitsh aux couvre-volants en moumoute et l’immense dalle numérique en forme de disque qui réunit l’ensemble des informations de conduite jouent les contrastes. Aucune touche de chrome à bord et pas davantage à l’extérieur, les « chrome line » optionnelles ne seront plus du voyage. Pas plus que les selleries cuir.

Sans surprise, le concept Aceman est 100% électrique. Ce sera également le cas des versions de série. Le bloc actuel tonique de 184ch sera-t-il d’actualité ? Avec on l’espère une autonomie plus conséquente que les 234 km conventionnels du modèle actuel. Le constructeur reste muet sur les caractéristiques de ces futures motorisations. Tout autant que sur la date de commercialisation de son concept. L’actualité de la marque se concentrera en 2023 sur l’arrivée des modèles classiques 3 et 5 portes qui se conjugueront en versions thermiques et électrique et de la nouvelle Countryman, élaborée sur la base d’une BMW X1. Elle devrait changer de segment et approcher les 4,50m. La version de série de l’Aceman « fera le pont entre les Mini Hatch 3 et 5 portes et la Mini Countryman » précise Stefanie Wurst, la directrice de la marque. De quoi laisser de la place pour l’Aceman et ses 4,05m.

Dominique Marée