Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Des vignes autrement

Viticulture. Arterris et Vendéole dévoilent leur premier vignoble expérimental.

Un pied de vigne Pixabay

Le groupe coopératif d’agriculteurs Arterris et la cave coopérative Les Vignobles de Vendéole misent sur un vignoble expérimental au cœur de la ferme de Bonanza, près de Bram dans l’Aude. Ce nouveau projet a une double ambition : proposer aux agriculteurs, qui envisagent de se lancer dans la viticulture, une vitrine permettant une analyse économique globale d’un vignoble (coût des intrants, temps de pose, comparaison des process, etc.) et développer une alternative à la culture des céréales. À long terme, le projet permettra également de comprendre l’impact sur la durée de vie de la vigne et sur l’éventualité d’une production durable. Lancé en 2019, ce vignoble expérimental vient de connaître sa première récolte en 2021. En trois ans, Arterris y a planté 35 hectares de vignes, avec des cépages choisis par la cave de Vendeole, à savoir des variétés internationales (Merlot, Cabernet Sauvignon, Chardonnay) et des cépages résistants et locaux (Artaban en rouge et Souvignier gris en cépage blanc).

Valoriser les services d’accompagnement agronomique

À travers ce projet qui représente un investissement de plus d’un million d’euros, la coopérative entend valoriser ses services d’accompagnement agronomique pour l’implantation de vignobles de vins de France du pays d’OC ou encore AOC. La coopérative propose également à ses adhérents de réaliser les études préalables à l’implantation d’un vignoble (analyse du sol, profil de terre) et les conseille sur la conduite de l’irrigation, les questions liées à la nutrition de la plante, etc.

Outre ce rôle de conseil, le vignoble expérimental a également pour vocation de permettre à Arterris de compléter son expertise agronomique. Pour ce faire, plusieurs études sont réalisées depuis 2019 par le pôle agronomique de la coopérative, portant sur la comparaison de pratiques : mise en place d’un essai compost (avant plantation) ou encore sur la maladie du bois pour lutter contre le champignon esca, etc. L’approche économique des coûts d’implantation du vignoble s’apprête à être finalisée. L’ensemble des résultats agronomiques issus de ce projet de vignoble expérimental pourront être connus, eux, à l’horizon de quatre à cinq ans.

Rédaction GdM