Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Sud-Ouest de coeur à l’assaut de Toulouse

Viniculture. Les 29 AOP et 13 IGP de l’interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO) se regroupent sous une marque ombrelle.

Paul Fabre, directeur de l’IVSO, et Christophe Logeais, son responsable marketing et communication. Agnès Bergon

Réuni autour de l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest (IVSO), le quatrième vignoble de France en volume est riche de sa diversité. Issues de 130 cépages emblématiques, 29 AOP et 13 IGP structurent en effet ces 55452 hectares de vigne, qui s’étendent sur 13 départements et deux régions, la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie, de l’Aveyron au Pays Basque.

Une diversité qui peut aussi poser problème au moment de la mise en marché : la production qui s’élève à 3,6millions d’hectolitres en 2020, partagés entre des vins blancs secs et doux (55%), des rouges (32%) et des rosés (13 %) est moins bien identifiée par le consommateur que ne le sont pas exemple les rosés de Provence où les rouges du Languedoc-Roussillon.

Ce sont d’ailleurs ces derniers, que l’on retrouve très fréquemment sur les tables toulousaines depuis que les vignerons de l’est de la région ont fait de gros efforts pour améliorer la qualité de leurs vins, aux côtés des bordeaux et des bourgognes. Un état de fait que les vignerons et négociants de l’IVSO, qui captent pour l’heure 20 à 30% du marché local, veulent chambouler à travers la promotion d’une nouvel le marque ombrelle, Sud-Ouest de coeur dont la vocation est d’apporter plus de lisibilité à leurs productions.

Des ambassadeurs

« Nous ne sommes pas assez présents sur le marché toulousain. Nous arrivons en ordre dispersé et nous manquons de visibilité, constate Paul Fabre, directeur de l’IVSO, qui, avec Christophe Logeais, son responsable marketing et communication, a travaillé sur la promotion de cette nouvelle marque avec les étudiants de TBS. L’idée est de bâtir un concept qui permette de fédérer et de mettre en avant les vins du Sud-Ouest. » Univers gastronomique, qualité de vie, convivialité, etc., la nouvelle marque veut s’appuyer sur ces valeurs et cette notoriété, pour booster les ventes des vins du Sud-Ouest aussi bien dans la restauration, qu’auprès des cavistes et des épiceries.

Un site internet vient d’être lancé et des campagnes de promotion ont été initiées via les réseaux sociaux (Facebook et Instagram). « Il faut que les gens s’approprient cet univers, cette identité, cet attachement au Sud-Ouest », résume Christophe Logeais. Des ambassadeurs pourront également être « adoubés » pour développer le conseil autour des vins du Sud- Ouest chez les professionnels. Un événement grand public est également en préparation au domaine de Candie en mai 2022.

Avant cela, d’autres animations sont prévues : en octobre pour déployer la marque chez les restaurateurs toulousains ambassadeurs du Sud-Ouest, la participation au salon Smahrt en janvier, et à celui du tourisme local en mars… D’autres opérations sont en projet en 2022 à Auch et Albi. L’IVSO regroupe 8261 exploitations, qui représentent 13000 emplois et un chiffre d’affaires d’1 Md€.

Agnès Bergon