Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Inclusion numérique : 16 structures retenues en Tarn-et-Garonne

Inclusion. Accompagner les démarches de service public et favoriser l’inclusion numérique, tels sont les objectifs des conseillers numériques qui démarreront leurs missions à l’été 2021. Ils sont 18 en Tarn-et-Garonne.

Quelque 4 000 postes de conseillers numériques devront être créés à terme dans le cadre de la mise en place du plan France Relance. Déployés sur l’ensemble du territoire national, ils auront pour mission de lutter contre l’illectronisme, et de développer des ateliers d’initiation ou de perfectionnement. À cette fin, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 250 M€.

La mission des 16 structures est d'offrir à la population un accompagnement individuel et/ou collectif en coordination avec le réseau France services.
La mission des 16 structures est d’offrir à la population un accompagnement individuel et/ou collectif en coordination avec le réseau France services. Pixabay

Rapprocher le numérique du quotidien des Français

Pour le département de Tarn-et-Garonne, le comité national de sélection de l’Agence national de la cohésion des territoires (ANCT), qui s’est réuni le 16 juin, a retenu six structures accueillantes supplémentaires à l’occasion de la deuxième vague, soit un total 18 conseillers numériques France services. Leur mission est d’offrir à la population un accompagnement individuel et/ou collectif en coordination avec le réseau France services et en cohérence avec le schéma départemental d’inclusion du numérique (SDIN).
Ces conseillers numériques devront accompagner les usagers sur trois thématiques prioritaires : favoriser l’autonomie de la population dans la réalisation de ses démarches administratives en ligne ; soutenir les usagers dans leurs usages quotidiens du numérique : travailler à distance, consulter un médecin, vendre un objet, acheter en ligne, etc. ; et plus largement, sensibiliser les citoyens aux enjeux du numérique tout en favorisant des usages critiques : s’informer et apprendre à vérifier les sources, protéger ses données personnelles, maîtriser les réseaux sociaux, suivre la scolarité de ses enfants, etc.
En Tarn-et-Garonne, parmi les collectivités locales, les structures retenues pour accueillir un conseiller numérique France Services sont les suivantes : le Département du Tarn-et-Garonne, la communauté de communes Quercy Rouergue Gorges de l’Aveyron, la communauté de communes Terres des Confluences, le centre communal d’action social de Castelsarrasin, la commune de Parisot, la commune de Moissac auxquelles se sont ajoutées au titre de la deuxième vague de juin la commune de Montauban, la communauté de communes du Quercy Caussadais et la commune de Saint-Nicolas-de-la-Grave. 

« Les conseillers numériques devront accompagner les usagers sur trois thématiques prioritaires : favoriser l’autonomie de la population dans la réalisation de ses démarches administratives en ligne ; soutenir les usagers dans leurs usages quotidiens du numérique et plus largement, sensibiliser les citoyens aux enjeux du numérique. »

Des associations figurent également dans la liste des structures accueillant les futurs conseillers numériques. Il s’agit de : l’association Géronto 82, l’association Montauban Services, la ligue enseignement Tarn-et-Garonne, l’Union départementale des associations familiales auxquelles
s’ajoutent également depuis juin l’association Accompagnement développement éducation Nord-Sud et la mission locale de Tarn-et-Garonne. La sous-préfecture de Castelsarrasin a également été retenue comme structure d’accueil à titre expérimental.
L’appel à manifestation d’intérêt (AMI) est encore ouvert. Les collectivités locales et les structures de l’économie sociale et solidaire éligibles (entreprises et associations) peuvent déposer une demande sur le site www.conseiller-numerique.gouv.fr
 [1]

Rédaction GdM

[1Plus d’info sur le site internet de l’État en Tarn-et-Garonne, rubrique appels à projets : www.tarn-et-garonne.gouv.fr