Informations régionales économiques et juridiques
141e année

La Haute-Garonne veut réduire sa consommation d’énergie de 40% d’ici 2030

Energie. Le Conseil départemental, à l’occasion d’une session extraordinaire le 18 octobre, a voté de nouvelles mesures en faveur de la sobriété énergétique.

La Haute-Garonne veut réduire sa consommation d'énergie de 40% d'ici 2030
(Crédit : Pixabay)

Le Département de la Haute-Garonne, réuni en assemblée extraordinaire le 18 octobre dernier, a voté un vaste plan de mesures en faveur de la transition écologique. Il vise à la fois à veiller sur la ressource en eau, à protéger la biodiversité, à favoriser l’agroécologie ou encore les déplacements décarbonés. Il comprend également un important volet relatif à la sobriété énergétique. Une enveloppe de 100 M€ va être ainsi consacrée à la réhabilitation énergétique des bâtiments départementaux d’ici 2030. Le Conseil départemental possède un parc immobilier composé de 280 bâtiments en Haute-Garonne, dont 100 collèges publics. Les dépenses en énergie de la collectivité représentant 7,5 M€ par an, l’objectif d’ici 2030 est de diminuer la consommation des bâtiments de 40% et de 60% d’ici 2050. En parallèle, le Département met en oeuvre dès cet hiver des mesures de sobriété dont notamment l’abaissement du chauffage à 19°C dans ses bâtiments avec des aménagements pour les crèches et les services de la Protection maternelle infantile.

Lutter contre les aides financières

Les plages horaires de chauffage seront également réduites de 6 heures à 20 heures, au lieu de 22 heures. D’autres mesures concernent l’utilisation de LED, le recours à la visioconférence, la formation des agents à l’écoconduite et aux écogestes. Parmi les axes de travail sur lesquels planche le Département figure également le développement des énergies renouvelables. Une cinquantaine de bâtiments publics seront ainsi équipés de panneaux photovoltaïques d’ici 2030. Le Département soutient également le développement de parcs solaires via Enercoop. Cela amène la collectivité à renforcer en parallèle les aides financières qu’elle accorde aux ménages les plus fragiles pour lutter contre la précarité énergétique. En 2021, 650 rénovations énergétiques globales ont été financées à hauteur de 8,5 M€ sur fonds délégués de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et 1 M€ sur fonds propres du Conseil départemental.

Pour aller plus loin, le Département prévoit de proposer aux propriétaires occupants qui s’engagent dans des travaux éligibles aux aides déléguées de l’Anah et incluant une rénovation énergétique globale (minimum 35% de gain énergétique), de bénéficier d’un taux de subventions publiques très incitatif et homogène pour toute la Haute-Garonne, à savoir : 75% du coût HT des travaux pour les propriétaires occupants très modestes et 50 % du coût HT des travaux pour les propriétaires occupants modestes. La part du Département dans ces aides augmentera de 25 %, soit jusqu’à 12 500 € d’aide départementale par logement. Le Département entend également favoriser la rénovation du parc public de logements sociaux. Il prévoit d’investir massivement, à hauteur de 10 M€ sur une période de 10 ans, pour la réhabilitation du patrimoine des opérateurs de la SAC Garonova (qui regroupe l’OPH31, la SA des Chalets, la SCIC de la Haute-Garonne et la SA Habitat Garonne).

Agnès Bergon