Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Programme « petites villes de demain » : 15 lauréates en Tarn-et-Garonne

Infrastructures. Le Conseil régional d’Occitanie et le conseil départemental de Tarn-et-Garonne s’engagent à soutenir les petites communes dans leur développement.

Lancé le 1er octobre 2020 dans le cadre du Plan France Relance et piloté par l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) , le programme « Petites Villes de Demain » (PVD) vise à donner aux élus des communes de moins de 20000 habitants, les moyens de concrétiser les projets de revitalisation des centres bourgs. À l’échelon national, plus de 1600 communes sont inscrites au programme. Leur engagement se traduit en deux phases : une phase de nature stratégique, concrétisée par la signature d’une convention d’adhésion et une phase de définition du projet global de revitalisation qui doit aboutir à la signature d’une convention cadre valant « opération de revitalisation des territoires (ORT) ».

Dans le Tarn-et-Garonne, 15 communes appartenant à huit établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) sont ainsi lauréates du programme Petites Villes de Demain. Il s’agit de Valence d’Agen avec la communauté de communes des Deux Rives ; de Beaumont-de-Lomagne et de Lavit-de-Lomagne, avec la communauté de communes de la Lomagne Tarn-et-Garonnaise ; de Lauzerte, Montaigu de Quercy, Cazes-Mondenard, Roquecor et Bourg-de- Visa avec la communauté de communes de Pays de Serres en Quercy ; de Moissac avec la communauté de communes Terres des Confluences ; de Lafrançaise avec la communauté de communes des Coteaux et Plaines du Pays Lafrançaisain ; de Négrepelisse et Monclar-de-Quercy avec la communauté de communes du Quercy Vert-Aveyron ; de Caussade avec la communauté de communes du Quercy Caussadais ; et de Caylus et Saint- Antonin-Noble-Val avec la communauté de communes Quercy-Rouergue-Aveyron.

Un programme en quatre axes

Le programme se définit autour de quatre axes portés sur le développement de l’habitat et des mobilités, la requalification du cadre de vie, et la revitalisation des commerces. Les conventions d’adhésion ont été signées au plus tard le 30 juillet. Cette signature permet aux territoires de bénéficier des premières aides du programme parmi lesquelles le financement à hauteur de 75 % par l’État des postes de chefs de projets PVD.

Le travail d’élaboration des conventions d’adhésion a associé dans le département un partenariat large engageant le Conseil régional d’Occitanie, le Conseil départemental de Tarn-et-Garonne, l’établissement public foncier (EPF) d’Occitanie et l’EPF local de Montauban, le pôle d’équilibre territorial et rural du Pays Midi Quercy et le Conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement (CAUE82). Ces partenaires se sont réunis le 14 septembre avec les élus, sous l’égide de la préfète de Tarn-et-Garonne, Chantal Mauchet, pour cosigner les conventions et marquer ainsi leur engagement à soutenir les communes.

Jennifer Legeron