Informations régionales économiques et juridiques
141e année

À Toulouse, Albareil ouvre un nouveau concept store

Aménagement. Le spécialiste lotois de la cuisine professionnelle renforce sa présence dans la Ville rose.

L’Annexe a ouvert au 22 rue des Sept Troubadours à Toulouse. DR

Basée à Souillac, dans le Lot, l’entreprise qui conçoit, installe et assure la maintenance de cuisines professionnelles pour le secteur des cafés hôtels-restaurants (CHR), les métiers de bouche, les producteurs locaux mais aussi les collectivités (lycées, collèges, Ehpad, etc.), renforce sa présence dans la Ville rose avec l’ouverture, au 22, rue des Sept Troubadours, de L’Annexe, une boutique dédiée aux professionnels de la restauration et des métiers de bouche qui peuvent désormais y trouver mixeurs, coupe-légumes, plaques à induction, fours, produits lessiviels et autres accessoires de cuisine ainsi que tout ce qui concerne les arts de la table (vaisselle, verres, couverts). L’objectif pour la PME, également présente à Cahors, est de gagner des parts de marché dans le centre-ville toulousain parmi la clientèle privée.

« Dans le Lot, notre chiffre d’affaires se répartit à 60 % dans le CHR et 40% dans le public tandis qu’à Toulouse, aujourd’hui le public représente 70% de notre chiffre d’affaires et le privé 30% », détaille Olivier Godon, son dirigeant. Une proportion qu’il souhaite rééquilibrer. La PME, qui emploie 47 collaborateurs, est née il y a 45 ans à Souillac. Elle s’est développée notamment via deux opérations de croissance externe réalisées en 2020 avec le rachat du cuisiniste Avlis (à Aucamville) et Boussac (à Cahors), une entreprise de climatisation froid. Désormais fusionnées, les trois sociétés ont donné naissance à Albareil Horizon Cuisines Pro, dotées de trois agences : Souillac, Cahors et Toulouse. « Nous n’avons plus qu’une seule marque, une seule signature. En termes de visibilité, pour nos clients, c’est beaucoup plus simple ».

« On recrute donc des profils approchants, des gens habiles de leur main qui ont envie de s’engager à nos côtés, c’est ça l’essentiel. »

Si l’entreprise exerce un métier de proximité, notamment pour la maintenance et le SAV – sa zone de chalandise s’étend historiquement de part et d’autre de l’autoroute A20, de la Corrèze à l’Ariège en passant par la Dordogne, la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et le Gers –, elle mène également des projets dans tout l’Hexagone. « Nous avons fondé il y a 22 ans un groupement qui réunit une quarantaine de cuisinistes, l’UFCF, une centrale d’achat qui nous permet de bénéficier de prix négociés et de suivre nos clients partout en France grâce à des partenaires locaux, comme ce fut le cas récemment à Paris pour Michel Sarran et sa chaîne de restaurants Croq’Michel », détaille Olivier Godon. L’entrepreneur, qui a racheté Albareil en juillet 2015, a subi lui aussi les effets de la crise sanitaire.

La proximité et le service

« Nous ne sommes restés fermés que cinq semaines durant le premier confinement. Ensuite, nous nous sommes adaptés, à l’image de nos clients. Ils se sont lancés dans la vente à emporter. Du coup nous leur avons livré du matériel pour ça. D’autres ont créé des foodtrucks et là aussi nous nous sommes réinventés pour suivre nos clients. D’autres ont créé des dark kitchens, etc. Bref nous nous sommes adaptés. Nous avons également assuré une permanence pour les cuisines de collectivités, hôpitaux, Ehpad… » Bilan : l’entreprise a enregistré en 2020 une baisse de 15 % de son chiffre d’affaires, vite rattrapée en 2021. Elle a réalisé l’an dernier, première année consolidée avec les trois agences, un peu plus de 9 M€ de CA. Fin mars, elle a aussi participé pour la première fois en tant qu’exposant au Smahrt (salon professionnel de la restauration, de l’hôtellerie et des métiers de bouche à Toulouse).

« Il était nécessaire de repositionner l’entreprise que nous avons rachetée à Toulouse après son changement de nom, auprès des collectivités et surtout des métiers de bouche et des restaurateurs. » L’autre enjeu pour la PME est l’annonce de l’ouverture de L’Annexe. « La proximité et le service sont l’ADN d’Albareil. Nous mettons à disposition des restaurateurs, des bars et des métiers de bouche un service de “prêt à emporter”, du petit matériel essentiellement, à venir chercher sur place, à proximité immédiate du centre-ville, plutôt que devoir aller en périphérie de Toulouse et de perdre une demi-journée. C’est la promesse que nous faisons. »

Le chef d’entreprise projette également d’organiser dans ce nouveau magasin des démonstrations culinaires avec des fournisseurs pour permettre aux professionnels de tester le matériel. « Nous avons encore plein d’idées, assure Olivier Godon. Du reste, l’offre de services évoluera en fonction de la demande de nos clients et de nos prospects. » C’est Justine Godon, sa fille, qui aura en charge le développement de la boutique. La PME cherche des techniciens SAV et des frigoristes à Souillac et Toulouse. « On cherche du monde en permanence. Le problème, c’est qu’il n’y a pas vraiment de formation à nos métiers, déplore le dirigeant. On recrute donc des profils approchants, des gens habiles de leur main qui ont envie de s’engager à nos côtés, c’est ça l’essentiel. »

Agnès Bergon