Informations régionales économiques et juridiques
140e année

A2MS, des machines et des hommes

Matériaux. Pas de place à l’improvisation chez A2MS installée à Nègrepelisse dans le Tarn-et-Garonne. L’entreprise est spécialisée en mécanique et chaudronnerie industrielle, un secteur d’activité lié aux carrières, sablières et travaux publics.

L’entreprise recrute des monteurs, des mécaniciens poids-lourds, des chaudronniers, etc. DR

Compresseurs, engins de chantiers, machines vibrantes, charpentes métalliques, tôleries… A2MS (Atelier de maintenance mécanique et services) propose des solutions pour aménager, réparer, installer. À la tête de la PME installée à Nègrepelisse, en Tarn-et-Garonne, Christophe Ramos est l’homme de terrain, Jean-François Vignals, le couteau suisse de l’entreprise et Raphaël Conte est en charge de la partie commerciale et du développement. Les trois associés se sont rencontrés chez Socotec.

Ils ont passé ensemble entre 11 et 15 ans dans l’entreprise avant de prendre leur envol et de lancer leur activité. « Les choses se sont mises en place naturellement, explique Raphaël Conte. Des business angels nous ont aidés à démarrer. » Tous trois étaient déterminés, ils avaient une idée bien précise du monde de l’entreprise. « On voulait jouer à 100 % la carte de l’humain, créer du lien avec nos collaborateurs, être transparent, ne pas parler que d’argent. »

D’employé à employeur

Avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, Raphaël Conte, Christophe Ramos et Jean-François Vignals occupaient des postes de cadres. « Nous faisions déjà du management et avons voulu faire la même chose pour notre compte », ajoute le premier. Les trois hommes ont lancé l’activité en janvier 2019 et embauché leurs premiers collaborateurs en juillet. Un an plus tard, A2MS comptait 11 salariés. Elle en a aujourd’hui 27. Les néo-entrepreneurs ont créé la société en moins de six mois, sont allés voir un banquier, un expert-comptable, ont monté un business plan. À la question, êtes-vous allés trop vite ?

« Si un client est coincé avec une panne mécanique au milieu d’une carrière, on ne se pose pas la question, on y va »

Raphaël Conte sourit : « nous aurions dû le faire avant. Nous avions la technique, un portefeuille de clients, une vraie reconnaissance et une légitimité dans le métier, on ne partait pas de zéro. » Il semble que les planètes se soient alignées : « nous avions trouvé un bâtiment, des machines… Nous avions la confiance des banquiers, des fournisseurs qui attendaient pour encaisser les factures et des clients qui payaient avant la fin des travaux. On n’a pas eu à faire l’avance de trésorerie, tout s’est passé au mieux. »

Un métier exigeant

Concepteur, fabriquant et intégrateur en matériel de carrières, sablières et TP, A2MS est spécialisée dans la chaudronnerie industrielle et la maintenance mécanique. Un secteur d’activité qui ne connaît pas la crise. Les conditions de travail sur site sont cependant souvent difficiles. Le travail s’effectue en extérieur entre sable, graisse des machines et cailloux. L’entreprise recrute des monteurs, des mécaniciens poids lourds, des chaudronniers.

« Nous formons sur place, explique Raphaël Conte. C’est en quelque sorte de la chaudronnerie agricole augmentée : on veut de l’efficacité, pas besoin d’aller dans le détail comme sur une chaîne de montage aéronautique ». Les salaires peuvent atteindre 2500 €. « Un collaborateur motivé et sérieux peut vite grimper dans l’entreprise et devenir chef d’équipe, ajoute Raphaël Conte. Nous avons bien conscience que ce sont les hommes qui font le succès de l’entreprise. »

A2MS ne cesse de se développer

A2MS ne cesse de se développer, une de ses forces étant de jouer la carte du service. « Si un client est coincé avec une panne mécanique au milieu d’une carrière, on ne se pose pas la question, on y va », ajoute le dirigeant. Les équipes interviennent dans tout le Sud-Ouest de la France, de Biarritz à Brive. Mais A2MS développe également ses activités en Charentes et en Paca. Elle compte une centaine de clients dont des grands comptes tels que Cemex Granulats, Lafarge Granulats, Colas, MGM, Eurovia, Sematec, Denjean… Ils représentent 85% de son activité.

Le reste est généré par les carriers indépendants, les constructeurs en travaux publics, le secteur agricole. Avec un chiffre d’affaires de 1,8 M€ la première année et 3 M€ sur la deuxième année d’exercice, A2MS continue de se développer en proposant de nouveaux services, tels des contrats de maintenance : « Nous avons de belles opportunités qui se présentent, conclut Raphaël Conte, il suffit de les saisir. »

Dorisse Pradal