Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Abaques Audiovisuel : premier contrat grâce à AUVNI

Audiovisuel. L’entreprise basée à Saint-Jean table sur un chiffre d’affaires en forte hausse cette année.

Stéphane Gambier, PDG d’Abaques Audiovisuel. (Crédit : DR).

La PME toulousaine Abaques Audiovisuel, spécialiste des solutions globales en audiovisuel (intégration d’équipement audiovisuel, solutions techniques événementielles, production de contenus audiovisuels), vient de remporter, avec le GIE AUVNI (Réseau audiovisuel national d’intégrateurs), créé au début de l’année, son premier gros contrat avec la Centrale d’achat informatique hospitalière. Il s’agira pour Abaques, sur quatre ans, d’équiper en audio et vidéo des salles de réunion partout en France. Ce marché est estimé entre 5 et 7 M€. Abaques est à l’origine de la création au début de l’année 2022 du GIE AUVNI qui regroupe neuf intégrateurs de solutions audiovisuelles répartis sur toute la France, réunis autour de valeurs telles que l’innovation ou la durabilité.

Les équipes sont également toutes certifiées auprès des principaux constructeurs d’équipements audiovisuels ce qui permet de délivrer une même expertise sur tout le territoire national. Le groupement AUVNI, fort de 70 M€ de chiffre d’affaires cumulé, maille ainsi l’ensemble du territoire avec ses 20 agences qui emploient 270 collaborateurs dont 120 techniciens formés et certifiés, experts dans leur domaine. À terme, le GIE pourrait apporter à Abaques, aujourd’hui implanté à Toulouse, Bordeaux et Paris, un surcroît d’activité de 30%. Si ce GIE permet de répondre à des appels d’offres nationaux, de mutualiser les équipes et de renforcer l’activité, Abaques n’en reste pas moins indépendante, chaque membre du réseau conservant son autonomie ainsi que la primauté sur ses contrats.

NOUVEAUX CLIENTS

De l’industriel aéronautique aux futures licornes françaises, Abaques élargit de fait son champ d’action. Après l’installation à Blagnac du nouveau Customer Experience Studio du constructeur ATR, Abaques Paris a réalisé, en collaboration avec Les Bâtisseurs, les salles de conférences de Vestiaire Collective, 11e licorne française, startup leader sur le marché de la seconde main des vêtements et accessoires de luxe d’occasion. « Plus de 1500 clients nous ont fait confiance à ce jour. C’est une satisfaction de mesurer leur fidélité, mais de constater aussi que nos expertises nous permettent d’élargir le spectre de notre activité. Les besoins des entreprises mais également des collectivités ou des structures de santé en matière de digitalisation sont réellement colossaux. Abaques est désormais en mesure d’y répondre pleinement », assure Stéphane Gambier, son président.

Grâce à ces nouveaux contrats, l’entreprise devrait réaliser en 2022 un chiffre d’affaires à 12 M€ (contre 9,5M€ en 2021) et table sur une croissance de 16% pour 2023. Parallèlement à ces annonces, Abaques n’en poursuit pas moins sa démarche RSE. Labellisée Prestadd dès 2013, mécène engagé sur son territoire auprès d’associations qui agissent en faveur de l’inclusion ou à forte empreinte solidaire telles que Nos Quartiers ont du Talent ou la Fondation Toulouse Cancer Santé, la PME veut aller plus loin.

GREEN IT

Alors que le digital est au cœur des métiers d’Abaques – l’intégration représente 80% du CA de l’entreprise, un segment en pleine croissance –, son essor, notamment dans le secteur de la télémédecine sur lequel Abaques est bien positionnée, tout en apportant de nombreuses opportunités, fait émerger des interrogations de nature éthique auxquelles les cofondateurs d’Abaques, Stéphane Gambier et Frédéric André, se disent très sensibles. Les résultats du bilan carbone de l’entreprise dont la réalisation a été confiée à Mobeetip doivent ainsi permettre à l’entreprise saintjeannaise d’adopter de nouvelles pratiques, plus en adéquation avec le Green IT.

« Il ne s’agit pas de se donner bonne conscience, mais bien de proposer à nos clients des applications à même de gérer l’ensemble des matériels et services que nous leur fournissons, de l’entretien à l’assistance, jusqu’à la maintenance prédictive », précise Stéphane Gambier. L’entreprise, fondée en 2004, a ainsi prévu de rendre son siège social haut-garonnais autonome sur le plan énergétique grâce à l’installation de panneaux solaires. Le remplacement de la moitié de son parc automobile par des véhicules hybrides est également en cours. Abaques, qui emploie 42 salariés, prévoit de nouveaux recrutements d’ici la fin de l’année.

Elle recherche particulièrement des techniciens dans le domaine de l’intégration audiovisuelle. La certification ISO 20 121 (Systèmes de management responsable appliqués à l’activité événement iel le) obtenue par Abaques en 2019, en la rendant plus attractive, constitue pour la PME un atout en matière de recrutement. « Depuis sa création, Abaques a toujours fait focus sur ses valeurs. “Faire sens” se traduit chez nous de façon concrète ; dès que nous lançons des recrutements, notre volonté affichée d’entreprise responsable est vraiment un atout, particulièrement en ce moment où le marché de l’emploi est très tendu et la main-d’œuvre qualifiée rare », conclut Stéphane Gambier.

Agnès Bergon