Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Cancel & Rouquette, les poids lourds du kiwi français

Agriculture. La reprise de l’activité kiwi de Rouquette, dans le Lot-et-Garonne par l’entreprise Cancel, en Tarn-et-Garonne cet été scelle la création d’un nouveau groupe constitué de 200 producteurs de kiwis situés essentiellement dans le Val de Garonne.

De gauche à droite : Alexandre Cancel (président), Bruno Rouquette (relation producteurs et gestion du conditionnement) et Maxime Gil (directeur général). INIGO BROTHERS © 2021

Deux entreprises familiales spécialisées dans le commerce de gros de fruits, Rouquette, installée à Aiguillon dans le Lot-et-Garonne, et Cancel, basée à Castelsarrasin en Tarn-et-Garonne, ont décidé, cet été, de s’unir. Elles ont chacune, une longue histoire, ancrée sur des territoires proches et complémentaires et sont l’une comme l’autre passionnées par le kiwi depuis de nombreuses années et misent toutes deux sur l’innovation pour améliorer la qualité de leurs produits.

L’ambition de ce rapprochement, pour les deux responsables, Alexandre Cancel et Bruno Rouquette, est claire : « Offrir une gamme de variétés complète aux clients comme aux producteurs en leur apportant un suivi technique de qualité permettant la réussite agronomique des plantations existantes mais également des nouveaux projets. Cette nouvelle structure permet d’atteindre une taille critique pour apporter toujours plus de services, tout en réalisant des économies d’échelle pour gagner en compétitivité ».

Ce rapprochement se veut avant tout une fusion de compétences humaines. L’équipe Cancel s’est ainsi renforcée en particulier grâce à l’accompagnement des dirigeants de Rouquette, Bruno Rouquette, en charge de la relation avec les producteurs et la gestion du conditionnement et Laurent Rouquette au commerce, qui apportent toute leur expérience.

La constitution d’une offre exceptionnelle en kiwi

Les deux entreprises représentent ensemble quelque 16 000 tonnes de kiwis qui seront commercialisées par Cancel, principalement en variété Hayward avec une offre très large (labels bio, HVE, Bee friendly et Global G.A.P.). Cependant, pour les dirigeants, l’objectif est de se positionner sur l’ensemble des marchés. Avec l’intégration du Summerkiwi (kiwi vert français précoce) et du kiwi jaune Dori, la nouvelle structure est désormais en capacité de proposer une gamme complète, offrant toutes les couleurs (vert, rouge et jaune), tout au long de l’année, afin de répondre à l’ensemble des besoins.

des projets ambitieux : 300 hectares de plantation nouvelles dans les cinq ans

Le groupe va développer de nombreux projets de plantations innovants en kiwi vert, rouge et jaune. En cumul, ce ne sont pas moins de 300 ha de plantations qui sont planifiées pour les cinq prochaines années. Agroécologie, variétés gustatives, valorisation des origines… les pistes de progrès sont nombreuses. Ce qui laisse présager un bel avenir pour le kiwi français.

Rédaction GdM