Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Cozynergy voit (beaucoup) plus grand

Transition énergétique. La start-up toulousaine renforce ses capacités d’action avec l’arrivée de cinq banques régionales à son capital.

Cozynergy, spécialisée dans la rénovation énergétique, vient de faire l'objet d'un rachat par cinq banques régionales du groupe Banque Populaire-Caisse d'Épargne (BPCE).
Cozynergy, spécialisée dans la rénovation énergétique, vient de faire l’objet d’un rachat par cinq banques régionales du groupe Banque Populaire-Caisse d’Épargne (BPCE). Pixabay

Cozynergy change de braquet. L’entreprise, spécialisée dans la rénovation énergétique, vient en effet de faire l’objet d’un rachat par cinq banques régionales du groupe Banque Populaire-Caisse d’Épargne (BPCE). Une entrée au capital synonyme pour la pépite toulousaine de nouveaux et importants moyens. De quoi lui permettre de réaliser ses ambitions, à savoir « devenir le leader du marché français de la rénovation énergétique. »
Simplification des démarches, réalisation des travaux, certification : la start-up toulousaine regroupe aujourd’hui l’ensemble des savoir-faire propres aux métiers de la rénovation énergétique : depuis l’isolation jusqu’à la domotique en passant par la menuiserie, le chauffage, la climatisation, le solaire, et la ventilation. Elle revendique ainsi « un service clé en main ».
Cozynergy s’appuie pour ce faire sur des outils novateurs (cf. La Gazette du Midi du 13 juillet 2020, n° 8738). Elle a notamment développé un simulateur accessible en ligne. Grâce à cette plateforme digitale, la PME est en mesure de proposer gratuitement, pour chaque projet de rénovation, à la fois une estimation des travaux à effectuer, les économies d’énergie qui peuvent ainsi être réalisées mais aussi les financements qui y sont associés. Sur ce marché en plein boum parce que dopé par les subventions de l’État, désormais accessibles à tous, l’entreprise, qui emploie 72 collaborateurs, compte neuf agences régionales et dispose d’un réseau de 250 installateurs agréés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), a réalisé plus de 14 M€ de chiffre d’affaires et 20 M€ de commandes sur le dernier exercice, affichant une croissance de +100 % sur l’année.
Une remarquable performance pour l’entreprise toulousaine créée en 2013 par Nicolas Durand, son actuel PDG. Lequel a été rejoint en juillet, par cinq banques régionales : la Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées, qui en était déjà actionnaire, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, la Caisse d’Épargne CEPAC, la Banque Populaire Grand Ouest et la Caisse d’Épargne de Normandie, entrées à hauteur de 90 % au capital de Cozynergy.

90% du capital

Selon Nicolas Durand, avec ce renfort capitalistique, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour Cozynergy : « l’entrée au capital de cinq banques régionales du groupe BPCE est pour Cozynergy une opportunité de croissance et pour les banques, une opportunité de faire bénéficier leurs clients de notre expertise. Aujourd’hui nous passons un cap structurant et quittons l’univers de la start-up pour rentrer dans celui de l’industrie. »
Pour Christophe Le Pape, président du directoire de la Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées, l’artisan de ce rapprochement, cette prise de participation n’a rien de surprenant. Ce faisant, explique-t-il, la banque mutualiste reste « fidèle à ses valeurs » : « nous continuons à accélérer nos engagements en matière de responsabilité sociétale et environnementale et accompagnons nos clients dans leurs projets en faveur de la transition énergétique ».
L’entreprise, qui a, dans le passé, bénéficié d’un fort soutien de l’écosystème local (Toulouse Métropole, CPME 31, FrenchTech Toulouse), puis régional (Région Occitanie, Dreets, Bpifrance) avant d’être soutenue par des fonds d’investissements nationaux, prévoit de réaliser 150 M€ de chiffre d’affaires en 2025.

Agnès Bergon