Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Dappy passe à la vitesse supérieure

Informatique. Spécialisée dans la cybersécurité à destination des entreprises, la start-up toulousaine Dappy, qui se veut une alternative au DNS classique, vient de boucler une levée de fonds en vue de tester ses preuves de concept et de recruter.

Dappy - Cryptomonnaie - Informatique - DNS - Cybersécurité
Nicolas Morizot, business partner de Dappy et Raphaël Fabre, CEO de Dappy (Crédit : DR).

Blockchain, web et sécurité, le tout réuni ? C’est ce que propose Dappy, une jeune pousse toulousaine. Se présentant comme une « alternative » au système DNS (un service informatique qui traduit les noms de domaine Internet en adresse IP), elle vient de boucler une levée de fonds basée sur la cryptomonnaie en vue de passer à la vitesse supérieure. En effet, sous le format d’une ICO (Initial Coin Offering), la start-up, qui propose une solution publique et ouverte à tous basée sur la technologie de la blockchain pour garantir une cybersécurité, a vendu des jetons d’une cryptomonnaie (token) à des investisseurs pour un montant de 500 K€. En échange, ces derniers ont accès à certaines fonctionnalités du site, et possèdent des actifs numériques. Aujourd’hui, la technologie de la blockchain – laquelle est le moteur technologique de stockage et de transmission d’informations, prenant la forme d’une base de données, une technique de réplication publique et qui permet ainsi de maintenir l’intégrité des données – prend de plus en plus d’ampleur notamment dans les cryptomonnaies mais aussi dans l’univers du web décentralisé.


> A LIRE AUSSI : L’identification, la quatrième fonction de la monnaie


Dappy en a ainsi fait sa force pour s’imposer dans le domaine de la cybersécurité, l’objectif étant d’intégrer la blockchain dans le système public. L’idée est née de l’expérience de Raphaël Fabre, développeur expert, qui a constaté des failles et des lourdeurs dans les DNS que les entreprises utilisent pour exposer un site web, un portail ou une API sur la toile.

UN SYSTÈME COMPLET

« Dappy est un système alternatif au DNS et un navigateur web qui utilise la blockchain et une logique de corésolution à la place des services centralisés du DNS et des autorités de certification TLS. Ces technologies de sécurisation apportent des niveaux de sécurité et de résilience supérieurs à ceux du DNS, permettant ainsi à des applications web et API (BtoB, finance, transport, etc.) de se prémunir contre les cyber attaques, le phishing, etc., et ainsi de sécuriser la présence des entreprises sur le web. En effet, il existe une inadéquation entre les systèmes HTTPS, les DNS et les standards du web public classiques et les besoins de sécurisation des entreprises. De fait, cela engendre des attaques, des difficultés de maintenance et donc des coûts très élevés pour les directions des services informatiques », explique le fondateur et CEO de Dappy. Trois ans de réflexion ont été nécessaires pour développer la solution.

De fait, l’outil se concentre sur deux volets de protection : « d’abord les DNS, en proposant à la place un système décentralisé pour les noms de domaine et les certificats d’inscription HTTPS. Si par exemple, une société change d’adresse IP via nos services, c’est notre plateforme qui interagit directement avec la blockchain ; cela ne passe plus par les hébergeurs traditionnels. Nous avons également intégré à notre navigateur un volet authentification anti-phishing . Ce système fonctionne sans password et permet d’éviter ce genre d’attaques. » Pour autant, la cryptomonnaie – actifs numériques virtuels qui reposent sur la technologie de la blockchain – adoptée par la plateforme peut constituer un frein pour les utilisateurs qui ne sont pas initiés à cette technologie. Quid du fonctionnement ? « Sur notre plateforme, les clients peuvent payer nos services directement par virement bancaire et c’est notre système qui se charge ensuite de basculer en cryptomonnaies. L’utilisateur a juste à créer une clé gratuite », détaille le fondateur.

PREUVES DE CONCEPT ET RECRUTEMENTS EN VUE

Bien que la start-up toulousaine ne soit pas la seule à surfer sur ce créneau, avec face à elle, une concurrence notamment américaine, elle tire cependant son épingle du jeu grâce à ses outils de requêtage et de stockage. La plateforme Dappy, qui est sur le point d’être présentée au Forum International de la Cybersécurité à Lille et au salon Vivatech à Paris, entend lancer ses solutions sur le marché d’ici six mois. Grâce à cette première levée de fonds et à l’accroissement de sa communauté, elle souhaite se rapprocher d’ESN, de cabinets de consulting en cybersécurité, etc., afin de renforcer ses preuves de concept, et de s’assurer de la plus-value apportée par son système. « L’objectif est de faire des tests de pénétration et d’encourager les remontées d’éventuels bugs pour affiner notre plateforme ».

En lien avec cette opération financière, Dappy annonce également cinq recrutements – dont des développeurs et des commerciaux seniors – en vue de renforcer et de démocratiser sa solution. Basée au cœur de la Cité, à Montaudran, la start-up entend porter son équipe à une vingtaine de collaborateurs d’ici trois ans et se positionner comme leader sur le marché européen. Si la start-up vise en premier lieu l’Europe, le name system de Dappy est cependant exploitable à l’échelle mondiale.

Jennifer Legeron