Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Dealwave : des réservations à la carte

Marie Chaix et Thibault Bouffard. Le couple a conçu une plateforme qui permet aux professionnels des activités de loisirs de dynamiser leurs réservations.

Compagnon dans la vie et sur les routes, ces globe-trotters de 29 et 28 ans ne sont pas revenus de leurs pérégrinations les mains vides. C’est notamment en Nouvelle-Calédonie, où il sont vécu trois ans, que l’idée de Dealwave a germé dans l’esprit de Thibault Bouffard, ancien mécanicien et ingénieur en aéronautique. « Le prestataire de location de matériel d’activité de plein air qui l’employait avait le monopole de la location de VTT et kayaks et affichait complet les week-ends. En re­vanche, en semaine, les réservations chutaient au point que, certains jours, les salariés se trouvaient sans travail, explique Marie Chaix, diplômée en droit et administration territoriale, associée désormais dans cette nouvelle aventure. Thibault, entrepreneur dans l’âme, a ainsi réfléchi à une solution pour répondre aux différentes problématiques des professionnels des loisirs. Dealwave est aussi le résultat d’anecdotes que nous avons vécues sur notre chemin, à l’image de ce professionnel qui interpellait les touristes et bradait les tarifs pour une croisière de quatre jours dans le but de remplir son bateau. Pour nous, ce fut une belle opportunité ! »

Marie Chaix et Thibault Bouffard
Marie Chaix et Thibault Bouffard DR

De retour en métropole, les valises à peine posées à Montpellier, l’heure du premier confinement sonne. Ce qui conforte le couple dans son projet d’entrepreneuriat avec l’envie de développer une plateforme qui entend booster le secteur des activités de loisirs en Occitanie, lancée début mai. « L’objectif de la plateforme est de permettre aux professionnels de dynamiser leurs réservations en attirant des clients à des périodes creuses ou en complétant des groupes de réservation existants, à des tarifs remisés. Ils bénéficient ainsi d’un accès dédié pour présenter leurs activités et proposer un paiement en ligne, en adaptant leur offre. Par exemple, il est possible de créer une offre spécifique pour les étudiants et les seniors. Nous leur proposons aussi une promotion à travers nos outils de communication », détaille-t-elle. Quid du fonctionnement ? « Nous repérons les professionnels et leur proposons un partenariat gratuit. De notre côté, nous prenons une commission sur les ventes », souligne-t-elle.
L’occasion aussi de propulser les professionnels sur la toile, certains étant encore frileux quant au fait d’entamer un virage digital.

« Les petites structures sont notre cœur de cible. Effectivement, certains saisonniers n’ont pas la capacité de payer pour être visible sur internet. D’autres ont seulement un site vitrine. Notre outil leur permet ainsi de sécuriser leurs réservations car ils font souvent face à de nombreuses annulations de dernière minute. »

À la fois, catalogue attractif pour les consommateurs – que ces deux férus d’activités ont voulu simple d’utilisation –, Dealwave est également une initiative qui tombe à pic pour accompagner la reprise d’un secteur affaibli. Avec pour l’heure une cinquantaine d’activités concentrées notamment autour de Montpellier et dans les Pyrénées, le couple en vise 250 d’ici la fin de l’été en Occitanie soit l’équivalent d’une centaine de professionnels. Les entrepreneurs, accompagnés par l’agence de développement Ad’Occ, souhaitent étendre leur service dans d’autres régions mais chi va piano va sano. « On se laisse le temps d’étoffer notre offre en Occitanie. C’est un bon marché test », conclut le duo qui a également participé, la semaine dernière, au concours Inosport organisé par le Pays voironnais qui valorise les innovations dans l’univers du sport et du bien-être.

Jennifer Legeron