Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Denjean Logistique expérimente le dispositif « 1jeune1solution »

Emploi. En Tarn-et-Garonne, le logisticien, qui projette de recruter une trentaine de personnes supplémentaires, a reçu la visite de la préfète, Chantal Mauchet, le 29 septembre.

Les recrutements des entreprises de Tarn-et-Garonne ont connu un fort ralentissement durant la crise sanitaire, pénalisant notamment l’accès à l’emploi des plus jeunes. Dans le cadre du plan de relance, plusieurs mesures ont été mises en place en faveur de ces derniers en vue, dès la reprise des activités, de proposer des solutions de recrutement adaptées à leurs besoins : accompagnement intensif, recrutement en nombre et mesures pour l’emploi. Parmi les nombreux dispositifs recensés sur la plateforme gouvernementale « 1jeune1solution », le contrat initiative emploi (CIE) et la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) ont pour vocation d’inciter les employeurs à recruter des jeunes.

Le contrat Initiative Emploi vise en effet à faciliter l’insertion des jeunes éloignés de l’emploi (jeunes de moins de 26 ans ou jeunes de moins de 30 ans reconnus travailleurs handicapés) dans le secteur marchand (concurrentiel). Prescrit par les acteurs du service public (Pôle Emploi, Mission Locale, Cap Emploi), il permet à l’entreprise de bénéficier d’une aide à l’insertion professionnelle à hauteur de 47% du Smic horaire brut, en contrepartie de laquelle le jeune bénéficie d’un contrat de travail et d’un accompagnement professionnel. Ce dispositif est particulièrement plebiscité par les chefs d’entreprises pour accompagner les jeunes vers l’emploi.

Entreprise inclusive

La préparation opérationnelle à l’emploi (POE) est, quant à elle, une formation permettant d’acquérir ou de développer les compétences professionnelles nécessaires à la satisfaction d’un besoin de recrutement préalablement identifié. Co-construite par Pôle Emploi et l’entreprise ou la branche, elle comporte une période d’immersion en entreprise et ouvre droit au statut de stagiaire de la formation professionnelle, à une rémunération et à une aide complémentaire (mobilité, restauration, hébergement).

À son issue, si le niveau requis pour occuper le poste à pourvoir est atteint, un contrat long est alors signé. Fort de ces mesures, un process a été mis en place avec Pôle Emploi pour accompagner l’entreprise Denjean Logistique dans ses recrutements sur son site de Montbartier : des séances d’informations collectives ont été organisées, ainsi qu’une formation préalable au recrutement POE et CIE pour faciliter l’embauche des jeunes. Entreprise inclusive, Denjean Logistique oeuvre depuis plusieurs années à rendre ses emplois accessibles aux publics les plus éloignés de l’emploi. Avant la crise, elle a ainsi favoriser le recrutement de réfugiés en partenariat avec Accéler’emploi et Pôle Emploi (formation préalable au recrutement via POE individuelle) dont l’un d’entre eux est toujours en poste.

Visite de la préfète

Elle a aussi porté un projet de formation d’un groupe de candidats éloignés de l’emploi (bénéficiaires d’obligation emploi, demandeurs d’emploi de longue durée, réfugiés) au titre professionnel de préparateur de commandes et à la culture d’entreprise, en partenariat avec CAP Emploi, la Mission locale, Acéler’emploi. Le logisticien a également mis en place un minibus début septembre qui dessert les villes de Caussade, Réalville, Albias, Montauban Nord et Sud jusqu’à son site de Montbartier, une mesure qui vise à faciliter la mobilité des salariés le temps pour eux d’obtenir leur permis de conduire et/ou s’acheter un véhicule.

Chantal Mauchet, préfète de Tarn-et-Garonne, a récemment effectué une visite dans les locaux de l’entreprise de Montbartier, l’occasion pour elle de rencontrer deux jeunes salariés recrutés grâce au dispositif « 1 jeune 1 solution » du plan de relance. Positionnés par Pôle Emploi sur le recrutement de préparateurs de commandes, ils ont intégré une POE individuelle avant de se voir proposer un CDI en avril 2021 accompagné d’une mesure à l’embauche CIE. Positionnée sur un marché particulièrement porteur, l’entreprise, qui a fait du CDI la norme pour ses recrutements, n’a réalisé pour l’heure qu’une partie des embauches qu’elle a prévues en 2021 (70%). Elle recherche encore une trentaine de candidats à des postes de préparateur de commande d’ici la fin de l’année.

Rédaction GdM