Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Du sur mesure pour les « meublés » qui ont la cote

Immobilier. Le groupe immobilier L’Appartement, spécialisé dans la location de courte et longue durée ainsi que la vente de biens meublés, poursuit son extension grâce à l’ouverture d’une agence au coeur de Toulouse.

Élodie Chaumette, cofondatrice du groupe immobilier L’Appartement. DR

Les deux entités L’Appartement Toulousain, et L’Appartement Immobilier ont depuis avril, pignon sur rue, en plein coeur de Toulouse, rue Ozenne, laquelle concentre la majorité des professionnels de l’immobilier. Le groupe L’Appartement affiche ainsi de nouvelles ambitions et entend, avec cette nouvelle vitrine, bien asseoir sa notoriété dans le paysage toulousain. Développer une agence de location d’appartements de standing et de charme qui allie des prestations para-hôtelières ciblant le BtoB, tel était en substance le pari d’Élodie Chaumette, issue de l’univers de l’industrie aéronautique et d’Ariane Gonsolin, ex-salariée dans le commerce, au moment de la création de l’Appartement Toulousain en 2016.

« Nos activités de gestion locative nous ont permis de rencontrer de nombreux propriétaires, qui après nous avoir chargés de la gestion de leurs biens, ont souhaité nous les confier à la vente »

Une alternative à la location Airbnb, à la chambre d’hôtel anonyme et aux appart’hôtels. L’agence, qui s’est notamment positionnée sur le haut de gamme, vise depuis les salariés du secteur aéronautique et du monde du spectacle missionnés à Toulouse. « Nous sélectionnons des appartements bien équipés, avec une décoration soignée dans les quartiers prisés de la ville. Nous proposons également des prestations (ménage, linge de maison) et un service de conciergerie. C’est au départ le bouche-à-oreille qui nous a fait connaître, en plus de se focaliser sur la courte durée », explique Élodie Chaumette, la cofondatrice, qui auparavant travaillait auprès d’ingénieurs en mission chez Altran « souvent mal logés » et qui elle-même louait son appartement via la plateforme Airbnb.

L’agence peut ainsi se targuer d’avoir rapidement atteint ses objectifs avec en portefeuille une trentaine d’appartements meublés en location de courte durée – comprise entre 15 jours et trois mois –, et un taux d’occupation de 95%. « Nous avons atteint un taux d’occupation maximum en comptant forcément deux trois jours de vacances entre deux locataires et nous ne souhaitons pas augmenter le nombre d’appartements, car cette activité est chronophage. De plus, nos partenariats nous permettent d’atteindre ce taux d’occupation élevé et nous n’avons pas envie de prendre le risque de le diminuer, ce qui pourrait se produire avec un portefeuille plus conséquent. Enfin, nous tenons à conserver un service de proximité », confie Élodie Chaumette. Un succès notamment porté par un fonctionnement BtoB, avec une quarantaine d’entreprises partenaires (dont les filiales de grands groupes à l’étranger) qui apportent un coup de pouce à leurs salariés.

50 % de locatif et 50% de ventes

Depuis, les professionnels ont encore fait du chemin. En effet, les cofondatrices ont décidé, en 2019, de diversifier l’activité avec la création de l’Appartement Immobilier. L’objectif est de louer des biens meublés classiques, soit des appartements en centre-ville ou des maisons en 1er et 2e couronne de Toulouse, cette fois sur une durée plus longue, de deux à trois ans. L’offre cible ainsi les expatriés. « Il s’agit autant d’une famille que d’un sportif de haut niveau ou d’un cadre en couple, etc. », souligne l’entrepreneuse. Cette activité a permis également à l’agence de se tourner vers la transaction immobilière, une aubaine avant le début de la crise sanitaire.

« En général, un bien est loué au bout de deux visites. »

« Nos activités de gestion locative nous ont permis de rencontrer de nombreux propriétaires, qui après nous avoir chargés de la gestion de leurs biens, ont souhaité nous les confier à la vente ». Si auparavant, la vente représentait 10% de l’activité, soit quatre transactions par an, le groupe envisage désormais de porter cette part à 50%. Ainsi, ce dernier, expert dans la location meublée en Occitanie, dispose d’un parc de 250 biens au total. « Au gré des confinements et des frontières fermées puisque 90 % de nos clients sont étrangers et les 10% restants principalement Parisiens, nous avons réduit notre offre locative de 30 % sans perdre de CA, en la basculant sur notre seconde offre, à savoir de la location de meublé classique qui se développait petit à petit, poursuit la jeune femme. Un fonctionnement gagnant puisque cela a évité aux propriétaires une perte trop importante de loyers ».

Un doublement du chiffre d’affaire comme objectif

En effet, en 2020, plus de 20% des locataires ont souhaité louer un meublé et côté propriétaire, nombre d’entre eux ont fait ce choix, compte tenu d’une rentabilité supérieure de 30 à 50 % et d’une fiscalité favorable. Le groupe, qui a recruté quatre nouveaux collaborateurs – dont la plupart ne sont pas issus de l’immobilier, espère à travers l’ouverture de ces nouveaux locaux, « avoir davantage de visibilité et partir à l’assaut d’une nouvelle clientèle, pointe Élodie Chaumette. Nous sommes là aussi pour conseiller les propriétaires au niveau de la décoration, de l’agencement afin de rendre leur bien plus attractif que ce soit à la location ou à la vente. En général, un bien est loué au bout de deux visites. Pour ce faire, nous disposons d’une équipe de décorateurs, d’artisans, d’architectes d’intérieur, etc. »

Si l’enseigne ne compte pas pour l’instant franchir les frontières occitanes pour s’installer dans une autre ville ou ouvrir des franchises, elle espère cependant consolider ses ventes et séduire davantage les salariés d’autres secteurs, notamment ceux du monde médical et du milieu pharmaceutique. Le groupe, qui désire garder les avantages d’une équipe à taille humaine, prévoit de doubler son chiffre d’affaires en 2021.

Jennifer Legeron