Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Eautours à l’heure de l’urgence climatique

Écologie. L’entreprise Eautours entend bien aller au-delà du concept d’économie d’eau. Les cinq fondateurs veulent transformer les urbains en citoyens jardiniers et créer un véritable mouvement de fond. Ils entendent devenir un acteur incontournable de la végétalisation urbaine. Dès la rentrée, ils vont sensibiliser les écoliers de Toulouse.

Robin Junot, cofondateur Eautours. (Crédit : DR).

« Personne n’est agronome au sein de l’entreprise », vous dira le créateur Robin Junot. Tous passionnés par le végétal, Sophie Maurel, Samia Benhammadi, Océane Hibert, Mouhamadou Dabo et Robin Junot se sont posé beaucoup de question sur la gestion de l’eau. « La genèse du projet se trouve au Sénégal, explique Robin Junot. J’ai grandi dans ce pays et très vite, j’ai pris conscience des enjeux climatiques et alimentaires. On a voulu développer des produits ludiques et pédagogiques pour sensibiliser les urbains au gaspillage de l’eau et de l’alimentation. » Leur système permet de créer des murs végétaux et de faire pousser différentes variétés de légumes, chez soi.

CONSOLIDER LES FINANCES POUR SE DÉPLOYER EN 2023

Premier produit développé, la tour Prima, il s’agit d’un jardin vertical ou horizontal avec un système d’irrigation intégré qui se fait par capillarité. Ingénieux, les cinq passionnés ont d’abord développé une tour à destination des professionnels de l’hydroponie puis ils se sont vite tournés vers le marché grand public. Ils se sont appuyés sur un réseau de maraîchers pour tester leurs modèles. Valérie Tsimba, créatrice de l’association Le Jardin Nourricier, a été séduite par le projet. Pour développer leurs connaissances en hydroponie et aquaponie, les fondateurs ont été accompagnés par Echologia, un parc mettant en valeur les ressources en eau, situé dans le département de la Mayenne.


> LIRE AUSSI : « L’utilisation de matières recyclées est un levier extraordinaire pour la décarbonation », Olivier François


« Nous sommes cinq dans l’entreprise, ça peut paraître beaucoup, reconnaît Robin Junot, mais nous avons tous des compétences complémentaires, du marketing à la relation clients… » Dans un premier temps, ils ont choisi d’être hébergés dans la pépinière d’entreprise du MIN. En septembre, ils rejoindront le Village by CA. « Le réseau va nous aider à consolider notre développement. » Les produits sont fabriqués en Occitanie. « Iconoplast à Aucamville s’occupe de la partie prototypage et présérie de nos produits », explique Robin Junot. « Nous cherchons à obtenir le label Origine France Garantie et le label Fabriqué en Occitanie ».

RENDRE LA VILLE PLUS VERTE

Source d’oxygène, lutte contre les îlots de chaleur… la végétalisation urbaine est un concept qui se développe. L’entreprise Eautours se lance dès le mois de septembre sur le marché des hôtels-restaurants. Elle vient de signer un partenariat avec la mairie de Toulouse et lance un programme pédagogique pour sensibiliser les jeunes Toulousains aux enjeux de la végétalisation. Elle va distribuer un kit pratique dans les écoles, les enfants auront à charge d’entretenir la tour composée de végétaux. Trois des associés travaillent à plein-temps sur le développement de l’entreprise.

« Nous devons faire connaître le produit auprès du grand public, on procède étape par étape. On aurait pu partir directement en grande distribution, mais on a choisi un développement progressif pour consolider nos bases financières », explique Robin Junot. Des embauches sont prévues en recherche et en communication dès la rentrée. Eautours mise aussi sur 300 K€ de soutien bancaire et des subventions pour se développer. Le produit a été lancé en juin dernier, l’entreprise table sur un CA de 50 K€ cette année et de 2 M€ en 2025. Robin travaillait dans le secteur du digital avant de lancer son entreprise, « on va aller chercher des agronomes, des cuisiniers pour parler de tester nos produits, à force d’innovation et d’ingéniosité, on va arriver à se démarquer ».

Dorisse Pradal