Informations régionales économiques et juridiques
141e année

En Tarn-et-Garonne : un pas vers la sécurisation de la production agricole

Territoire. Les dossiers complets devront être déposés à la Direction Départementale des Territoires avant le mardi 8 novembre à minuit.

En Tarn-et-Garonne : un pas vers la sécurisation de la production agricole
(Crédit : Pixabay)

La situation de sécheresse exceptionnelle que nous vivons actuellement met au premier plan l’importance de la gestion de la ressource en eau. Compte tenu des perspectives de changement climatique, avec la survenue plus fréquente de périodes de sécheresse marquée et de nombreux bassins présentant un déséquilibre quantitatif marqué, il est essentiel de renforcer la disponibilité de l’eau pour l’irrigation agricole tout en réduisant les pressions actuelles des prélèvements sur le milieu. L’appel à projets « Expérimentation de dispositifs pour l’augmentation de la capacité de stockage d’eau superficielle », ouvert depuis le 26 avril 2022, émarge à hauteur de 700 000 € sur le plan de Relance. Il propose d’expérimenter le financement d’initiatives innovantes permettant d’augmenter la capacité de stockage des eaux en vue de sécuriser la production agricole, et ce de façon prioritaire sur les bassins du Lemboulas et de la Barguelonne.

Durée de cet appel à projets prolongée

La préfète de Tarn-et-Garonne, Chantal Mauchet, vient de prolonger la durée de cet appel à projets, avec un dépôt des dossiers possible jusqu’au mardi 8 novembre prochain. Par ailleurs, pour favoriser l’émergence des projets, le taux de financement est porté de 40% à 60%, avec une majoration de 10 % pour les jeunes agriculteurs, dans le respect du plafond des aides « de minimis ». Cette augmentation s’applique à l’ensemble des dossiers déposés depuis le printemps. Cet appel à projets comporte deux volets :

  • Volet 1 : L’objectif est d’encourager la mobilisation des capacités des retenues existantes, de façon préférentielle à la création de nouvelles ressources ;
  • Volet 2 : L’objectif est de faciliter l’accès aux études préalables nécessaires pour favoriser la mise aux normes des retenues existantes (études préalables, travaux de mise aux normes).

Pour chaque volet, le cahier des charges et le formulaire de demande d’aide sont téléchargeables sur le site internet des services de l’État ou sur celui de la chambre d’agriculture.

Rédaction GdM