Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Enedis et RTE inaugurent le poste électrique de Balma-Gramont

Énergie. Ce poste source permettra d’alimenter 35 000 foyers.

Poste source de Balma-Gramont.

Enedis, entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité et RTE, Réseau de Transport d’Électricité ont inauguré le 3 septembre, le poste électrique de Balma-Gramont, en présence notamment de l’édile toulousain, Jean-Luc Moudenc et de Vincent Terrail-Novès, maire de Balma. Ce nouveau poste électrique qui émerge également d’une collaboration de neuf ans entre les deux acteurs, entend répondre aux besoins liés au développement des zones d’habitat et d’activités ainsi qu’à l’évolution des usages en électricité, notamment celui des véhicules électriques.

« Ce nouveau poste électrique est la preuve du dynamisme de la métropole toulousaine »

Avec l’objectif de transformer l’électricité haute tension (225 000 volts) en moyenne tension (20000 volts), le poste de Balma-Gramont permettra également d’accompagner le déploiement de nombreux chantiers d’envergure comme ceux de la 3e ligne de métro, du téléphérique et des 16 zones d’aménagement concerté (ZAC) voisines. Les travaux d’un montant de 28 M€, qui ont démarré en 2012 et impliquent une soixantaine d’entreprises, viennent renforcer l’alimentation électrique de la métropole toulousaine et permettra d’alimenter en électricité 35000 foyers. À terme, le potentiel du poste pourra permettre de desservir jusqu’à 100 000 foyers.

Transition énergétique et écologique pour Toulouse Métropole

« La construction de ce nouveau poste électrique vient concrétiser nos engagements auprès de Toulouse Métropole, notamment dans le cadre de notre contrat de concession renouvelé fin 2019 pour une durée de 20 ans. Cette belle réalisation collective témoigne de notre capacité d’innovation et de notre détermination à contribuer à la réussite de la transition énergétique et écologique dans les territoires », explique Marianne Laigneau, présidente du directoire d’Enedis. Même optimisme du côté de Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE.

« Ce nouveau poste électrique est la preuve du dynamisme de la métropole toulousaine et de sa préparation aux changements majeurs liés à l’électrification des usages. Dans un objectif de neutralité carbone, la place de l’électricité va s’étendre, que ce soit dans les transports ou les logements, individuels ou collectifs. Les métropoles sont des acteurs centraux de cette transformation. » 30 % du budget ont été directement injectés dans l’économie locale (génie civil, locations d’engins, intérim, services, etc.) avec une démarche de retour à l’emploi pour les personnes qui en sont éloignées.

Jennifer Legeron