Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Fovea révolutionne la rénovation

Innovation. La société toulousaine facilite la conception et le suivi des travaux.

Fovea prend en charge une quarantaine de chantiers par an.
Fovea prend en charge une quarantaine de chantiers par an. dr

Créée il y a trois ans, une petite entreprise toulousaine s’est lancée un défi : révolutionner le marché de la rénovation grâce au digital. Derrière cette idée, deux hommes : Mathieu Pruvost et Pierre Charry. Ces anciens ingénieurs dans le bâtiment ont décidé de créer Fovea sur la base d’un constat personnel : quand un particulier souhaite réaliser des travaux dans sa maison ou son appartement, il y a toujours des complications (coordinations des travaux, sélection des artisans, délais, suivi du chantier…). « Nous voulions essayer d’apporter de la rigueur dans ces métiers, à l’occasion de la rénovation d’appartements ou de maisons par des particuliers sur Toulouse et sa région  », explique Mathieu Pruvost.
L’objectif principal de Fovea est de digitaliser la rénovation en développant un tout nouveau type de relation client, en vue de faciliter la gestion des travaux par les particuliers. « Au lieu d’avoir dix interlocuteurs, le client n’en a qu’un : Fovea », ajoute-t-il. L’entreprise est ainsi titulaire du statut de contractant général. Dans la pratique, le particulier signe un contrat avec Fovea, qui s’engage sur certains objectifs (coûts et délais). « Notre ambition est d’amener plus de confort aux clients qui, la plupart du temps, ne connaissent pas grand-chose aux métiers du BTP », poursuit Mathieu Pruvost.

Une révolution digitale partie de Toulouse

Fovea est une interface unique qui optimise et digitalise les tâches à effectuer afin d’accompagner les particuliers dans la conception et la réalisation de leur projet.
La structure intervient de la préparation du devis jusqu’au suivi des travaux, en passant par la sélection des artisans. « En faisant appel à nous, les clients s’évitent tout le stress qu’engendrent ces travaux », affirme le dirigeant.
Les artisans sont sélectionnés sur la base de deux critères fondamentaux : l’assurance décennale et un historique qualitatif de leurs précédents travaux. Fovea peut intervenir pour plusieurs types de travaux : du second œuvre (peinture, sol, électricité…) au gros œuvre, comme la surélévation ou l’extension de maisons. « On peut aujourd’hui proposer à un client un projet clé en main », assure ainsi Mathieu Pruvost.
L’entreprise, qui, depuis le démarrage, s’est développée sur fonds propres, prend désormais en charge entre 40 et 45 chantiers par an dont 98 % sont terminés dans les délais, assurent les dirigeants. Mathieu Pruvost et Pierre Charry projettent de réaliser 1 M€ de chiffre d’affaires cette année, contre 700 000 € l’an dernier. « Notre projet est de développer le concept de Fovea dans d’autres villes », conclut Mathieu Pruvost. Les deux dirigeants prévoient également d’offrir très prochainement de nouveaux services via le site internet.

Maëva Curutchet