Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Gillis Aéro diversifie son activité

Relance. La PME tarn-et-garonnaise a reçu le soutien de l’État via le fonds de modernisation automobile et aéronautique.

L’entreprise produit plus d’un million de fixations par an. GILLIS AERO

Spécialisée dans la production de fixations et l’usinage de pièces à destination du marché aéronautique et spatial, Gillis Aero vient de bénéficier d’une aide de 600 000 € au titre du fonds de modernisation automobile et aéronautique du plan de relance. C’est dans ce cadre qu’elle a reçu le 3 février la visite de la préfète de Tarn-et-Garonne, Chantal Mauchet. L’entreprise prévoit en effet un investissement de 1,7 M€, dédié à la construction et à l’aménagement d’un nouveau bâtiment de 600m2. Le projet Gillis Aero 4.0 doit permettre à l’entreprise d’augmenter ses capacités de production et de moderniser son outil de production tout en réduisant son empreinte environnementale.

Une gamme de produits et de services plus large

De fait, l’entreprise produit plus d’un million de fixations par an pour ses clients, constructeurs d’avions et d’hélicoptères, équipementiers et acteurs du secteur du spatial tels que le groupe Zodiac, Liebherr, Airbus Safran Launchers (moteurs d’Ariane 5 et 6) ainsi que des sociétés spécialisées dans la distribution de pièces aéronautiques. Elle souhaite aujourd’hui se diversifier en s’introduisant sur de nouveaux marchés comme le nucléaire ou l’automobile de compétition. Créée en 1965 à Moissac par Maxime Gillis, la société a été reprise en juin 2011 par Serge Dumas qui a consacré ses premières années de gouvernance à la réorganisation industrielle de l’entreprise et à la reconquête de la confiance des clients.

En mars 2017, Gillis Aero a déménagé de Moissac à Dieupentale. Après plusieurs vagues d’investissements, l’entreprise dispose désormais de 2 200 m2 de locaux dont 1800 m2 réservés à la partie mécanique. Elle emploie 43 salariés. Avant la crise de la Covid-19, Gillis Aero réalisait près de 5 M€ de chiffre d’affaires (chiffres 2019). Souhaitant s’adosser à un partenaire stratégique, quelques jours avant le premier confinement, en mars 2020, Gillis Aero avait ouvert son capital au groupe allemand Böllhoff, spécialiste des éléments d’assemblage spéciaux pour l’industrie, l’automobile et l’aéronautique, en tant qu’actionnaire minoritaire. Böllhoff, fort de 3 300 collaborateurs, de 13 sites de production et d’un chiffre d’affaires de plus de 650 M€, cherchait à se renforcer sur le marché aéronautique. Ce rapprochement devait permettre à chacune des entreprises de bénéficier d’une gamme de produits et de services plus large pour adresser le secteur aéronautique.

Agnès Bergon