Informations régionales économiques et juridiques
141e année

HBF mise aussi sur le made in Ariège

Matériel électrique. Le groupe veut faire une plus large place au local dans ses achats.

Florent Fochesato, directeur général du groupe HBF
Florent Fochesato, directeur général du groupe HBF

Après avoir inauguré en 2020 à Mazères, en Ariège, ses nouvelles installations incluant son siège social et une importante base logistique, le groupe HBF, accentue son ancrage territorial. Importateur et distributeur de produits électriques, le groupe HBF est devenu également depuis une dizaine d’années fabricant et distributeur d’équipements électriques, de produits d’éclairage, d’outils de domotique et d’objets connectés. Des produits fabriqués sous ses propres marques ou pour des marques de distributeur en Europe et en Asie essentiellement et depuis peu également en Ariège. En 2021, le groupe HBF a en effet signé un partenariat avec la filiale ariégeoise de Qapi Group, entreprise niortaise spécialisée dans l’injection plastique, en vue de relocaliser une partie de sa production.

Les premiers raccords IRL (pour Isolant Rigide Lisse) estampillés made in Ariège sont sortis récemment de l’usine de Lorp-Sentaraille. Au total, Qapi Group devrait produire une douzaine de références pour le compte du groupe HBF. Ce partenariat est en phase avec les nouvelles orientations du groupe, lequel souhaite faire une plus large place au local dans ses achats, sachant qu’aujourd’hui 70 % de ses produits viennent d’Asie.

« Nous avons le souhait de rééquilibrer notre portefeuille d’achats pour passer de 20 à 50 % de produits fabriqués localement, détaille Florent Fochesato, son directeur général. L’objectif n’est pas d’arrêter de travailler en Chine, mais de trouver des opportunités en local. Nous avons ainsi eu la chance d’être mis en relation avec la société Qapi et de lancer ce projet de production d’accessoires électriques. Nous avons d’autres sujets dans les cartons mais qui prennent plus de temps. » Par « localement », le DG entend « fabriqués sur le territoire européen et dans le bassin méditerranéen ». « Nous avons des contacts avec des industriels tunisiens, marocains, italiens et en France et étudions différentes options en fonction des typologies de produits, sachant que nous avons plus de 10000 références. »

CROISSANCE EXTERNE

L’entreprise, qui a réalisé plus de 100 M€ de chiffre d’affaires l’an dernier et emploie 270 collaborateurs dans le monde, a également réalisé, en 2021, une nouvelle opération de croissance externe en rachetant Dismo, filiale du groupe Rexel, un distributeur de marques nationales de matériel électrique notamment dans les domaines du chauffage et du génie climatique pour le grand public. D’autres opérations du même ordre ne sont pas exclues.

« Le groupe a des ambitions de croissance. Il pourrait donc y avoir des projets capitalistiques à court ou moyen terme pour renforcer la position du groupe, aller sur des marchés où nous sommes peu présents où un confrère pourrait nous apporter une valeur ajoutée. » Plus globalement, le groupe HBF continue de faire évoluer son modèle économique. « Notre objectif est de faire de la croissance à la fois sur le retail, sur le marché du bricolage via les grandes surfaces dédiées qui sont nos clients historiques, sur le web à travers les marketplaces comme ManoMano ou Amazon ou notre propre site marchand et également d’accélérer plus fortement auprès des professionnels », ajoute Florent Fochesato. Le groupe, qui est déjà présent en Espagne, en Pologne, en Asie, aux Caraïbes et dans l’océan Indien, entend également doubler son chiffre d’affaires à l’international pour le porter à 30 % à l’horizon 2025.

MARCHÉ DES SENIORS

HBF, qui vient de basculer sur un nouvel outil ERP plus performant, poursuit en parallèle sa démarche RSE. « Nous entamons cette année l’ensemble des audits énergétiques et le bilan carbone de nos gammes, ajoute Florent Fochesato. En parallèle, nous lançons différentes actions dont certaines sont déjà visibles et d’autres le seront un peu plus tard. » La relocalisation à Mazères d’une partie de la production de matériel électrique en est une première illustration. Le groupe HBF, qui vend chaque année plus de 50 millions de produits, sous une cinquantaine de marques, poursuit également ses efforts de R & D dont les équipes sont basées à Labège. Après le lancement il y a deux ans d’Otio Home dans l’univers de la maison connectée, il vient de débuter la commercialisation d’un nouveau produit, Otio Care.

Ce faisant, le groupe explore « un nouveau segment de marché autour du maintien à domicile des aînés avec des solutions connectées ou non. Nous utilisons pour ce faire nos compétences acquises dans les objets connectés autour des solutions de produits d’électricité et d’éclairage, pour les adapter au marché des seniors ». Agrégeant une solution digitale connectée de monitoring au domicile et un système d’alerte, OtioCare est distribué via les sites spécialisés. « Nous travaillons également sur une nouvelle gamme de produits d’électricité, prises, télécommandes, veilleuses de balisage, etc., en vue de faciliter la vie de la personne âgée au quotidien. Nous œuvrons, pour ce faire, avec des ergonomes et des acteurs locaux. L’objectif est de développer des solutions qui s’adaptent à l’habitat, sans nécessiter de gros travaux, qui allient confort et simplicité. Ces produits sont en cours d’industrialisation et devraient être commercialisés début 2023 », précise le DG.

Agnès Bergon