Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Hundred Miles, des caravanes made in Tarn

Tourisme. Les envies d’évasion et de vacances n’ont jamais été aussi présentes... La caravane, celle de nos parents, a vécu, distancée par le camping-car. Une mini-caravane pourrait bien redonner des couleurs au marché. My Drop est née dans le Tarn, un père et sa fille, Laura et André Ballario se sont pris de passion pour ce bel objet roulant. Ils ont fondé l’entreprise Hundred Miles.

On croise de plus en plus de camping-cars sur les routes, les immatriculations augmentant en moyenne de 20 % par an alors que celles des caravanes reculent de 5 %. « Le marché du neuf est essentiellement alimenté par les gens du voyage et par les Français qui utilisent leur caravane comme résidence secondaire dans le sud de la France, » explique André Ballario, le cofondateur de Hundred Miles. C‘est une des raisons qui ont donné envie à Laura et André Ballario de se lancer sur le segment de la mini-caravane. Ce n’est pas un camping-car, c’est plutôt une alternative à la tente. Équipée, My Drop ne pèse que 500 kg et se tracte avec le permis B.

« L’idée est réellement née lors de nos voyages en Amérique, où nous avons découvert les caravanes Tear Drop. On en voyait partout, c’était une vraie icône en Californie »

explique André Ballario. Souhaitant créer une entreprise avec sa fille, il a tout d’abord essayé d’importer des modèles des États-Unis mais le coût de transport et les taxes étaient trop élevés. Ils ont donc décidé de lancer leur propre unité de fabrication. C’est un designer toulousain, Patrick Sarran, le frère de Michel Sarran (le Chef) qui a signé le design. En 2018, « nous étions présents au SVDL (salon des véhicules de loisirs) à Paris avec un prototype. Nous avons souhaité faire une étude de marché grandeur nature. Résultat : nous avons été le stand le plus visité du salon. » Les précommandes n’ont pas tardé, la simplicité de cette mini caravane semblait avoir trouvé son public.

My Drop, concept proposé par l'entreprise Hundred Miles, ne pèse que 500 kg et se tracte avec le permis B.
My Drop, concept proposé par l’entreprise Hundred Miles, ne pèse que 500 kg et se tracte avec le permis B. DR

2019 : Lancement de la production

Laura Ballario est architecte d’intérieur, elle a également travaillé dans le secteur du bâtiment. Son père a été aux commandes d’une entreprise de 70 salariés, spécialisée dans la construction de chalets en bois pour l’hôtellerie de plein air. Il a vendu l’entreprise pour se lancer dans cette nouvelle aventure. Ensemble, ils ont investi 250 000 € pour l’achat de machines à commande numérique et l’industrialisation des process. Tout est fabriqué dans leur atelier à Saint-Juéry près d’Albi, seul le châssis arrive d’Allemagne, en kit. Il ne reste plus qu’à le monter en usine. Les parois latérales sont fabriquées avec de l’aluminium recyclé et l’isolant, qui vient de Suisse, à partir de bouteilles recyclées.

« Nous avons produit 80 véhicules depuis avril 2019. Notre objectif est de produire 100 mini caravanes par an, ajoute Laura Ballario. On ne fait qu’un seul produit afin de standardiser, de maintenir nos coûts de revient et des prix de vente attractifs ».

La caravane est vendue 15 000 €. Conçue pour héberger deux personnes, elle est proposée d’origine en beige ou rouge, libre au client ensuite de la personnaliser ou d’ajouter un auvent. Laura Ballario et son père ne veulent pas se perdre dans les options. Les clients séduits par My Drop recherchent une certaine idée des vacances, un peu vintage, un peu bohème mais surtout une envie de vivre à l’extérieur. L’intérieur de la caravane reste assez sommaire. Pas de toilettes, ni de douches mais une kitchenette ouverte sur l’extérieur. « 30 % des ventes se font à distance, ce sont des clients qui n’ont jamais vu le produit, c’est assez incroyable, se réjouit André Ballario. Nos clients ne sont pas forcément des campeurs, ils franchissent le pas parce que c’est un bel objet, très fun », explique-t-il.
Six personnes travaillent dans l’atelier tarnais. Laura et André Ballario ont poussé les murs en doublant leurs surfaces de production. Ils vont continuer à participer aux salons professionnels et grand public comme celui du Made in France prévu en novembre prochain. Ils souhaitent étendre leur réseau de distributeurs en ciblant les propriétaires de terrain de camping, les loueurs de van ou vendeurs de camping-car.

Dorisse Pradal