Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Industrie 4.0 : CGI inaugure son centre d’innovation mondial

Technologie. La plus importante entreprise technologique canadienne vient d’inaugurer un centre d’innovation ludique de 200m2 à Toulouse dédié aux problématiques industrielles. Un workshop d’une journée permet aux entreprises d’échanger avec des experts en vue de trouver des solutions innovantes. Objectifs : diffuser les bonnes pratiques et progresser ensemble.

L’entreprise canadienne, leader mondial du conseil et des services numériques, confirme son ancrage toulousain avec l’inauguration de son quatrième centre d’innovation hexagonal, lequel a pour ambition de devenir un hub mondial. Ce dernier vient s’ajouter au centre montpelliérain dédié à la transformation numérique, à la structure lilloise, consacrée au commerce et services aux consommateurs et enfin, au centre lyonnais qui cible la transformation numérique de la chaîne d’approvisionnement.

Les enjeux de transformation digitale des entreprises sont ici au coeur de ce nouvel outil de brainstorming proposé aux entreprises autour de l’industrie 4.0, avec une approche globale entre ateliers et bureaux d’étude. Le spécialiste du numérique réunit plus de 78000 collaborateurs dans le monde, dont 1300 basés dans le Grand Sud et près de 800 dans la Ville rose.

Étoffer ses équipes

Afin d’appuyer le tournant digital des entreprises au sortir de la crise et de préparer la reprise économique, CGI, qui a démarré une vague de recrutements soit 200 personnes recrutées à Toulouse depuis cet été, entend étoffer ses équipes sur son site montpelliérain avec 100 collaborateurs supplémentaires. Le groupe bénéficiant ainsi d’un fort écosytème régional industriel notamment dans les secteurs pharmaceutique, agroalimentaire et aéronautique, l’idée d’installer un centre d’innovation de l’industrie du futur, était, tout naturellement, une évidence.

Lydie Lecarpentier

Le site toulousain, qui est implanté depuis 30 ans, fait partie avec quatre autres sites (Sophia Antipolis, Pau, Montpellier et Aix-en-Provence) du territoire Grand Sud. Depuis la crise de la Covid, CGI mise sur une activité plus diversifiée. Le site accompagne ainsi ses clients dans des projets de transformation numérique à travers des métiers de conseil, d’intégration de systèmes, d’outsourcing (ou externalisation d’activité) et d’éditeurs de solutions industrielles. En 2021, CGI a également déployé son entité conseil - CGI business consulting - dans la région afin de proposer à ses clients des prestations de conseil business et métier.

Lydie Lecarpentier

Pour répondre à un besoin de modernisation et de rationalisation des systèmes industriels, Laurent Gerin, président des opérations de CGI dans l’Ouest et le sud de l’Europe et Jean-Bernard Rodriguez, vice-président senior de CGI pour la région Grand Sud, viennent d‘inaugurer un nouveau centre d’innovation. Il prend place en plein coeur des activités informatiques toulousaines de CGI comme ici le plateau projet d’infogérance en comptabilité et ressources humaines.

Lydie Lecarpentier

Samy Youbi, leader innovation Grand Sud & directeur du centre innovation industrie 4.0, accompagne les clients dans les trois espaces qui composent le nouveau centre. En immersion sur une journée, et en groupes constitués d’une dizaine de personnes, les entreprises planchent sur différentes problématiques, échangent avec des experts et cherchent des solutions créatives. L’objectif est de faire émerger des technologies innovantes en vue de perfectionner leurs processus. L’après-midi est dédié à un workshop d’idéation.

Lydie Lecarpentier

Dans le showroom, les clients sont plongés dans un serious game de sept ateliers dans lesquels seront présentées sept solutions pour répondre aux problématiques concrètes rencontrées par les entreprises telles que la cybersécurité, le process mining, le robotic process automation (RPA), le digital twin et la gestion des stocks. Des outils connectés comme des capteurs IoT et différents robots en partenariat avec des acteurs comme IFM ou Wyca robotics viennent en appui à ces solutions digitalisées autour de la reproduction d’une chaîne d’assemblage d’un avion entièrement robotisée.

Lydie Lecarpentier