Informations régionales économiques et juridiques
140e année

JBM Sports élargit son offre

Bien-être. Jean-Baptiste Meurin ouvre un deuxième local dans l’hypercentre toulousain.

Après les Minimes, c’est en plein centre-ville, que Jean-Baptiste Meurin vient d’ouvrir une seconde « boutique gym » avec vue imprenable sur le musée des Augustins. À 38 ans, l’ancien sportif de haut niveau – après avoir été formé au Stade Toulousain, il a porté les couleurs du Racing Métro 92, du Castres Olympique et du TO XIII – a pleinement réussi sa reconversion. Titulaire d’un brevet d’état d’éducateur sportif du Creps et d’un diplôme de coach sportif – préparateur physique, le rugbyman, qui a raccroché les crampons dans le courant des années 2000, il a embrayé en effet sur une carrière de personal trainer et pratiqué le coaching à domicile.

Avec une philosophie : « Je ne souhaitais pas avoir un seul type de clientèle, mais au contraire accompagner des profils très variés – sportifs, enfants, seniors, personnes sédentaires ou présentant des pathologies ou des contraintes liées à un handicap, etc. – et proposer un suivi personnalisé. Selon moi, tout le monde a droit à un coach sportif, peu importe ses objectifs ». Nourri de cette expérience très diverse, Jean-Baptiste Meurin a ouvert en 2016 un premier studio aux Minimes sous l’enseigne JBM Sports.

Mettre en avant le métier de préparateur physique

Une envie chevillée au corps : « j’ai toujours rêvé de créer une marque, détaille-t-il. Je voulais en effet créer quelque chose de différent qui reflète mon idée du métier de préparateur physique ». Pour asseoir ses ambitions, Jean-Baptiste Meurin s’est formé et a voyagé dans de nombreux pays pour au final « concocter son propre concept ». Cette première adresse lui permet en effet de développer du team training : « du coaching semi-personnalisé, ouvert à tout public », précise-t-il. Ludiques et adaptés, ces cours en petits groupes de huit à dix personnes, axés sur le bien-être, le cardio ou le renforcement musculaire, séduisent tant et plus.

Au point que la jauge maximum est rapidement atteinte, contraignant Jean-Baptiste Meurin à envisager il y a deux ans l’ouverture d’une deuxième salle, un projet retardé par la Covid. Ouverte depuis septembre, cette nouvelle boutique gym rencontre déjà un beau succès avec, déjà, une cinquantaine d’inscrits, contre près de 250 aux Minimes. Le confinement n’a pas eu que des effets négatifs : pour pouvoir continuer à accompagner ses clients, Jean-Baptiste Meurin a lancé très rapidement des cours en ligne. Ils viennent aujourd’hui compléter la palette d’activités offerte par JBM Sports, en plus du suivi à domicile ou en studio, du coaching en entreprise et de l’événementiel. Forte désormais de neuf collaborateurs, la PME voit son chiffre d’affaires progresser de 15 à 20% par an depuis sa création.

Agnès Bergon