Informations régionales économiques et juridiques
140e année

L’épicerie, autrement

Valérie Giraud. Après de longues années dans le commerce, elle crée, avec son associé Laurent Boutelet, Le Cageot Toulousain.

Forte d’une riche expérience dans le commerce, dont la grande distribution, Valérie Giraud a pris un virage à 180 degrés pour se lancer dans le commerce de proximité spécialisé dans les produits alimentaires locaux et/ou bio.

Valérie Giraud et Laurent Boutelet, fondateurs du Cageot Toulousain.
Valérie Giraud et Laurent Boutelet, fondateurs du Cageot Toulousain. Dr

À Portet-sur-Garonne, elle a ouvert, avec son associé Laurent Boutelet, Le Cageot Toulousain, une épicerie physique et en ligne qui livre à domicile fruits, légumes, viandes, fromages, boissons, pains et vrac. « Le concept de notre épicerie se base sur un service de livraison destiné aux particuliers mais aussi aux entreprises », indique Valérie Giraud. Originaire de Toulouse, elle a commencé sa carrière à l’âge de 18 ans comme caissière dans la grande distribution, avant de devenir responsable de boutique chez Okaïdi et directrice adjointe chez So Bio. Parallèlement, elle suit une formation en naturopathie et pratique le reiki, une méthode japonaise de soins dits « énergétiques » fondée sur la combinaison des préceptes du taoïsme chinois et du zen japonais. Elle rejoint, par la suite, l’entreprise Les P’tits Cageots à Bordeaux où elle fait ses premiers pas dans les services de livraisons à domicile de produits frais bio. C’est ce modèle qui a inspiré celui du Cageot Toulousain, que Valérie Giraud a fondé en septembre 2020 via la plateforme de financement participatif Ulule. « Il est désormais indispensable de remettre en question notre mode de consommation, affirme Valérie Giraud. Aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus attachés à l’origine des produits alimentaires ainsi qu’à leurs conditions de fabrication. C’est pourquoi nous avons choisi de distribuer des produits locaux et bio, d’une part pour favoriser la biodiversité, d’autre part pour valoriser les producteurs de la région ». Près de 50 producteurs ont rejoint Le Cageot Toulousain, dont la moitié pratique l’agriculture biologique. Acteurs de l’économie sociale et solidaire, Valérie Giraud et son associé ont également fait de ce commerce un espace d’insertion professionnelle destiné aux personnes appartenant aux tranches d’âges les plus touchées par le chômage, à savoir les plus de 50 ans et les jeunes de moins de 25 ans. « Nous avons embauché une conseillère en insertion pour accompagner les personnes en situation de transition professionnelle, ajoute Valérie Giraud. À ce jour, deux personnes sont en insertion dans notre entreprise, à savoir une vendeuse et un préparateur livreur ». Ce premier objectif étant atteint, Valérie Giraud et son associé espèrent à présent développer les livraisons au profit des seniors : « Pour nous, ce service de livraison est primordial étant donné le nombre de personnes âgées ne pouvant pas faire leurs courses parce qu’ils ont des étages à monter, ou parce qu’ils ont des problèmes physiques », conclut Valérie Giraud.

Carla Le Page