Informations régionales économiques et juridiques
141e année

La Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées en phase avec ses objectifs

Finances. La banque mutualiste affiche des résultats « solides ».

Christophe Le Pape, président du directoire de la CEMP. OLIVIER ROUVREAU PIERAGGI

La Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées, qui avait dévoilé fin janvier un nouveau plan stratégique en vue notamment de (re)conquérir le marché des entreprises, vient de publier ses résultats pour l’année écoulée. La banque mutualiste affiche ainsi des résultats qualifiés de « solides », avec un produit net bancaire de 385,3 M€ (en progression de 3% par rapport à 2020), un résultat net de 96,6 M€ (en hausse de 11% en un an) et un ratio de solvabilité à 17,9% (très supérieur au minimum réglementaire de 10,5%). Pour Christophe Le Pape, président du directoire de la Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées, ces résultats « confirment la force de notre modèle coopératif et illustrent notre capacité à nous adapter à notre environnement. Forts de ce bilan très positif, et ce malgré un contexte compliqué, nous poursuivons notre engagement auprès de nos clients et de notre territoire pour soutenir l’économie régionale ».

La banque, qui compte 853 000 clients, a délivré l’an dernier quelque 4 Mds€ de crédits, qu’il s’agisse d’accompagner les projets de vie de ses clients particuliers, que les projets d’équipement de ses clients professionnels et de ses clients de la Banque de Développement Régional. L’encours de crédits progresse ainsi de 10% par rapport à 2020. La Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées, qui possède 172 agences réparties sur tout le territoire, emploie 1613 collaborateurs dont 320 nouveaux embauchés (152 CDI, 105 CDD, 63 alternants).

De belles performances commerciales

La CEMP, qui figure ainsi dans le top 10 des entreprises qui recrutent en Occitanie, a également fortement investi dans la formation et la montée en compétence de ses collaborateurs avec 110 000 heures de formation dispensées sur l’année. Les filiales du groupe Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées affichent elles aussi de belles performances commerciales. Ainsi Capitole Finance-Tofinso, spécialisé dans le crédit-bail mobilier, a réalisé l’an dernier un produit net bancaire de 30,6M€ pour un résultat avant impôts de 8,5 M€. Midi 2i, société de gestion agréée par l’AMF, affiche, pour sa part, un chiffre d’affaires de 9,9 M€ pour un résultat net de 1,5 M€.

Midi Épargne, spécialisée dans les opérations de transaction immobilière a réalisé un volume d’affaires de 33,3 M€ pour 156 réservations actées et un chiffre d’affaires de 2,6M€. Le promoteur immobilier Promomidi a engrangé un volume de ventes de 51,8 M€ pour un chiffre d’affaires de 2,9 M€ et un résultat net de 1,4 M€. Pour mémoire, le plan stratégique présenté en début d’année devrait se traduire par une hausse du produit net bancaire de 2 % par an, l’objectif étant d’atteindre 400 M€ en 2024 (contre 375 M€ en 2020), pour un résultat net de 100 M€ à cet horizon (contre 86 M€ en 2020), soit une croissance de 5% par an.

Rédaction GdM