Informations régionales économiques et juridiques
140e année

La location touristique en autonomie : un vrai luxe

Digital. La nouvelle application toulousaine, Oiqia Traveler, entend simplifier l’arrivée autonome des voyageurs dans les locations touristiques. Elle vise l’acquisition de 400 biens par an, notamment des appartements de surface moyenne.

Le marché de la location meublée touristique tend aujourd’hui à s’intensifier malgré les difficultés liées à la crise. Toutefois, l’accueil des voyageurs reste une problématique pour les propriétaires de biens locatifs.

L'application Oiqia a pour objectif de simplifier l'accueil des touristes et l'activité des propriétaires de biens.
L’application Oiqia a pour objectif de simplifier l’accueil des touristes et l’activité des propriétaires de biens. Pixabay

C’est sur ce marché de niche que surfe Oiqia Traveler, un service digital qui a pour objectif de simplifier l’arrivée autonome des voyageurs. Tandis que les conciergeries traditionnelles inscrivent la relation client physique au cœur de leur démarche, l’entreprise toulousaine Oiqia, créée en 2019 par Philippe Coste, mise sur l’automatisation des process et la domotisation des logements qui permet un coût d’exploitation très réduit au bénéfice de l’exploitant.

Serrure connectée

Quid du choix d’une conciergerie 2.0 ? « Au départ, j’ai eu un parcours professionnel dans l’immobilier, notamment avec mon père entrepreneur dans le bâtiment. Nous nous sommes lancés dans la restauration d’immeubles puis dans des opérations immobilières que nous avons dû stopper. En parallèle, je me suis intéressé au marché du meublé au regard des augmentations des prix des loyers des appartements mis sur le marché de la location touristique dans ma ville natale, à Carcassonne. En 2018, j’ai lancé Eloggia avec l’idée de créer des unités touristiques pour les voyageurs. Ce business model nécessitait de digitaliser la gestion "hôtelière" dans un objectif de rationalisation des effectifs et d’optimisation des nuitées. Après avoir recherché en vain un outil de gestion, la création d’un logiciel en mode Saas était évidente. En effet, je me suis rendu compte que la location touristique comprenait des tâches fastidieuses, chronophages et nécessitait une présence permanente pour accueillir les voyageurs. Le temps de déplacement, du check-in/out, représentait en général 17 % du prix de la nuitée, ce qui n’était pas rentable », détaille Philippe Coste. Ainsi, le multi-entrepreneur décide de poursuivre l’aventure en em­pruntant le virage digital, en­touré de ses enfants et de développeurs en vue de proposer un outil « destiné aux propriétaires, au service des voyageurs ».

« Après avoir effectué sa réservation sur une plateforme de location, le voyageur reçoit un message afin qu’il télécharge l’application Oiqia Traveler depuis l’App Store ou Google Play. Airbnb, qui représente 40 % du marché des locations touristiques, est une manne fantastique, souligne Philippe Coste. Après inscription, le voyageur rentre son code de réservation afin d’activer l’ensemble des fonctionnalités de l’application. »

Reliée à une serrure connectée, l’application permet d’accueillir les voyageurs de manière autonome. C’est en substance l’ADN de ce nouvel outil. « Après avoir mené des études, nous avons constaté que l’arrivée autonome en location courte durée est largement plébiscitée par les voyageurs. Ainsi, nous mettons en place, via des techniciens partenaires, la pose d’une serrure connectée Nuki. L’accès des voyageurs se fait par un clic sur le bouton d’accès dans l’application et, en cas de problème, via un digicode temporaire. » Oiqia a donc pour objectif de simplifier l’accueil des touristes et l’activité des propriétaires de biens. « En général, nous délivrons un service complet comprenant la partie administrative, l’application qui gère la venue des voyageurs et le service ménage. Mais nous avons aussi deux autres types de clients à savoir des propriétaires qui veulent gérer le service ménage par leur propre moyen, ou des clients qui ont plusieurs biens et ont besoin d’une aide administrative telle que la synchronisation des annonces, fixer le tarif des locations, etc., mais qui préfèrent garder un contact constant avec les voyageurs », explique le gérant. Qu’en est-il des voyageurs ? « Après avoir effectué sa réservation sur une plateforme de location, le voyageur reçoit un message afin qu’il télécharge l’application Oiqia Traveler depuis l’App Store ou Google Play. Airbnb, qui représente 40 % du marché des locations touristiques, est une manne fantastique, souligne Philippe Coste. Après inscription, le voyageur rentre son code de réservation afin d’activer l’ensemble des fonctionnalités de l’application. Il a accès aux détails du bien, au guidage vers le logement, à un livret d’accueil et surtout il est totalement autonome pour son arrivée et son départ, et bénéficie d’une messagerie avec le propriétaire ou le concierge en charge de l’appartement. Nous avons également un service d’astreintes en cas de problèmes ».

« Nous voulons faire de l’application, une véritable référence auprès des propriétaires et des voyageurs connectés en quête de nouvelles expériences »

Une Market place en vue

Oiqia planche déjà sur d’autres fonctionnalités qui devrait compléter le service dans les mois à venir. Aussi, l’équipe réfléchit à l’élaboration d’une éventuelle market place qui regroupera les bons plans délivrés par les propriétaires, en vue là aussi, d’étoffer l’expérience client et de mettre en avant l’attractivité touristique locale. « ça peut être bénéfique pour l’ensemble des acteurs du tourisme, restaurants, boutiques, etc. »
Après un investissement de plus de 100 K€ pour développer l’interface depuis octobre 2020 et une phase de test, l’application est désormais disponible sur Google Play et l’App Store. Pour l’heure, l’entreprise qui a séduit une vingtaine de propriétaires sur l’ensemble de l’Hexagone et trois clients en Irlande, Italie et Espagne, vise l’acquisition de 300 à 400 biens par an. Les appartements meublés d’une surface de 50 m2 à 70 m2 sont le cœur de cible d’Oiqia, car explique le fondateur, « c’est rare que des grandes surfaces se louent sur des périodes courtes à savoir moins de sept jours ». Oiqia Traveler, disponible en français et en anglais, se déclinera également dans d’autres langues. « Nous voulons faire de l’application, une véritable référence auprès des propriétaires et des voyageurs connectés en quête de nouvelles expériences », conclut le fondateur

Jennifer Legeron