Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Latécoère rachète Avcorp

Aéronautique. Le sous-traitant poursuit sa percée sur le continent nord-américain.

Locaux de l’entreprise Latécoère Arnaud Spani

Le partenaire de rang 1 des grands constructeurs aéronautiques mondiaux vient d’annoncer le rachat d’Avcorp, une société canadienne qui fabrique des sous-ensembles d’ailes et des pièces en composite notamment pour le Lockheed Martin F-35 et les Boeing 737 Max, 767 et 787. Il s’agit de la cinquième opération de croissance externe menée par le groupe basé à Toulouse en quelques mois, après le rachat de l’activité de câblage électrique et de systèmes d’interconnexion de Bombardier à Querétaro au Mexique, de l’acteur belge du marché des bielles Technical Airborne Components (TAC) et de Shimtech de Mexico (SDM) sur le segment des composites, auxquelles s’ajoute l’acquisition de la société espagnole, Malaga Aerospace, Defense & Electronics Systems (Mades), dont la finalisation est en cours et qui permettra au groupe de renforcer son activité de systèmes d’interconnexion et ses capacités dans le domaine de la défense.

Faire bénéficier l’industrie spatiale de solutions innovantes

Le rachat d’Avcorp poursuit le même objectif : renforcer la part du chiffre d’affaires réalisé par le groupe dans le secteur de la défense. Avcorp, qui emploie 450 salariés sur trois sites (en Colombie-Britannique, en Californie et en Ontario), a généré en 2021 un chiffre d’affaires de 99 M$ canadiens. Cette acquisition, indique Latécoère, s’inscrit dans le cadre de sa feuille de route 2025 qui vise à atteindre une croissance rentable.

Lourdement affecté par la crise sanitaire, le groupe avait publié en mars un chiffre d’affaires en recul de 8,1 % par rapport à 2020 à 379,8 M€ l’an dernier, contre 413,2 M€ un an auparavant. Le groupe est soutenu depuis 2020 par un nouvel actionnaire de référence, Searchlight Capital Partners. Il a également réalisé l’an dernier une levée de fonds de plus de 220 M€. Engagé dans une course à la taille critique, Latécoère pourrait annoncer dans les prochaines semaines une nouvelle opération de croissance externe. « Grâce à cette nouvelle acquisition, le groupe est bien positionné pour faire bénéficier l’industrie aérospatiale de solutions innovantes pour un monde durable, et en bonne voie pour réaliser son plan de croissance Ambition 2025. En plus de redimensionner l’entreprise, l’opération permettra de la repositionner sur des segments rentables et en pleine expansion », conclut Thierry Mootz, directeur général du groupe Latécoère

Rédaction GdM