Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Le Crédit Agricole verdit ses actions

Banque. Le groupe mutualiste présente 10 engagements dans une démarche RSE.

Verdir ses actions, tel est le challenge entamé en ce début d’année 2022 par le groupe mutualiste, qui ne pouvait pas passer à côté de ce défi. Les enjeux RSE étant désormais devenus des atouts pour les entreprises, et au vu de l’appétence d’un grand nombre de citoyens pour les questions écologiques, le Crédit Agricole Toulouse 31 mise, au même titre que les 38 autres caisses régionales, sur trois axes prioritaires déclinés en dix engagements pour se positionner comme « acteur, influenceur et facilitateur », notamment auprès du département de la Haute-Garonne. Dans la feuille de route du groupe, s’inscrit, entre autres, la réussite de la transition du secteur agricole et agroalimentaire, la décarbonation du portefeuille de crédit, mais aussi des solutions de prêts verts pour les professionnels et les particuliers, en vue d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Autre priorité de l’établissement bancaire qui se veut « inclusif » : le renforcement de la cohésion et l’inclusion sociale et numérique, notamment au travers d’offres destinées à tous les clients, la redynamisation des territoires les plus fragilisés, l’insertion des jeunes par l’emploi et la formation (soit 300 contrats au total en 2021) ou encore le renforcement de la mixité et de la diversité au sein de la caisse régionale. « Les démarches économiques et environnementales ne sont pas incompatibles, souligne Nicolas Languevin, DG du Crédit Agricole 31. Néanmoins, ces transitions ne sont pas possibles sans cohésion sociale. Nous sommes dans une continuité, nous accélérons simplement nos projets ».

Promouvoir les gestes écoresponsables

Pour atteindre ses différents objectifs, la banque s’appuie ainsi sur un réseau de partenaires. « Nous ne sommes pas des spécialistes de l’environnement mais nous sommes là pour éclairer nos clients et initier des engagements. Par exemple, nous avons noué un partenariat avec le réseau France Rénov afin d’informer les citoyens des différents dispositifs existants pour des travaux de rénovation énergétique et contrer le fléau des passoires énergétiques. Nous proposons aussi des prêts verts véhicule, des prêts verts à la consommation et des prêts eco PTZ. Côté entreprises, nous nous sommes rapprochés de Greenflex, spécialisée dans l’accompagnement de la transition environnementale et sociétale des entreprises, qui permet de réaliser un bilan carbone et de proposer des solutions pour l’améliorer », détaille-t-il.

À ce titre, la banque a démarré une expérience pilote en 2021 et a déjà réalisé une trentaine de diagnostics auprès d’entreprises haut-garonnaises. Concernant les acteurs agricoles, la banque favorise notamment les circuits courts avec la mise en place de plateformes « J’aime mon territoire » ou encore « J’aime mon producteur local ». Elle entend accompagner les acteurs du secteur dans une démarche d’agriculture raisonnée et ainsi contribuer à décarboner l’agriculture.

De beaux challenges donc pour les années à venir mais qui ne peuvent pas cependant s’opérer sans changements internes. De fait, après des rénovations entreprises dans les agences, la banque a créé une équipe d’une centaine de collaborateurs pour promouvoir les gestes écoresponsables au sein de l’établissement et a lancé un dispositif d’acculturation à l’empreinte carbone sur le territoire, au côté de la greentech WeNow, spécialiste de l’innovation climatique.

Jennifer Legeron