Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Le futur de l’expérience client se dessine à Toulouse

Technologie. MyFeelBack et OneStock travaillent ensemble sur un nouveau projet en lien avec le commerce phygital.

Partenariat entre MyFeelBack, éditeur d'un logiciel SaaS et OneStock, autre éditeur d'une suite logicielle d'unification des stocks destiné aux acteurs du retail.
Partenariat entre MyFeelBack, éditeur d’un logiciel SaaS et OneStock, autre éditeur d’une suite logicielle d’unification des stocks destiné aux acteurs du retail. Pxhere

Repenser le magasin du futur, tel est en substance l’objectif du partenariat que viennent de signer deux start-up toulousaines, MyFeelBack, éditeur d’un logiciel SaaS qui permet de collecter des feedbacks clients via des questionnaires intelligents ciblés en vue de déclencher des actions de marketing personnalisées et OneStock, autre éditeur d’une suite logicielle d’unification des stocks (entrepôts, points de vente…) destiné aux acteurs du retail qui souhaitent optimiser la gestion de leurs commandes pour réduire les ruptures de stocks et booster leurs ventes.
Dans le cadre de l’appel à projets Readynov porté par la Région Occitanie, les deux pépites ont en effet décidé de s’associer pour lancer une initiative commune : « Omnicanalité 3.0  », centrée sur le magasin et l’expérience retail de demain. Pour les deux PME, il ne s’agit pas d’une première : MyFeelBack et OneStock ont en effet déjà travaillé ensemble il y a sept ans, également sous l’égide de la Région, sur l’analyse prédictive des comportements des acheteurs en ligne, afin d’identifier le bon moment et la bonne action pour déclencher la validation du panier.

« La crise sanitaire que nous traversons a considérablement accéléré l’évolution des usages et la digitalisation des enseignes. Nous avons énormément appris au cours de cette année aux côtés de nos clients, sur l’importance de l’agilité, de la capacité à offrir un parcours omnicanal et la nécessité de proposer une expérience personnalisée et définitivement locale, explique Romulus Grigoras, président et fondateur de OneStock. Ce projet s’inscrit plus que jamais dans le développement du magasin du futur autour de l’humain, de l’expérience et de la rentabilité »

Le partenariat qui vient d’être noué doit permettre d’aller plus loin dans la connaissance du client et de l’évolution des taux de transformation d’achat. Les technologies complémentaires de OneStock et de MyFeelBack sont en effet désormais capables d’analyser l’intégralité du parcours client, à la fois online et offline, en vue de lui offrir « une expérience personnalisée en magasin », tout en tirant parti du meilleur du digital et de l’IA ainsi que du magasin physique (con­naissance du client, conseil, accompagnement, présentation des produits).

humaniser l’expérience omnicanale

« La crise sanitaire que nous traversons a considérablement accéléré l’évolution des usages et la digitalisation des enseignes. Nous avons énormément appris au cours de cette année aux côtés de nos clients, sur l’importance de l’agilité, de la capacité à offrir un parcours omnicanal et la nécessité de proposer une expérience personnalisée et définitivement locale. Ce projet s’inscrit plus que jamais dans le développement du magasin du futur autour de l’humain, de l’expérience et de la rentabilité », explique Romulus Grigoras, président et fondateur de OneStock.
Le nouveau projet Omnicanalité 3.0 vise ainsi à créer une plateforme omnicanale qui permette au client et à la marque de dialoguer, quel que soit le canal de vente choisi. Il s’agit en l’occurrence tout à la fois d’accompagner de ma­nière personnalisée le parcours du consommateur, de donner du contrôle au client pour qu’il exprime ses préférences et puisse rapidement trouver ou retrouver les produits qu’il aime en ligne ou en boutique et enfin d’humaniser l’expérience omnicanale en redonnant un rôle clé aux vendeurs en magasin. Selon les deux start-up, la technologie pourra à terme être exploitée en toute autonomie par le client via des bornes en cabine, dans les rayons ou via les tablettes des vendeurs, pour enrichir l’expérience du consommateur au cours de sa visite.
«  Penser le magasin de demain revient à humaniser l’expérience omnicanale en favorisant des modes de consommation raisonnés, favoriser la qualité à travers du conseil et des services, avoir des informations sur le produit, de la fabrication jusqu’à la commercialisation », ajoute pour sa part Stéphane Contrepois, le fondateur de MyFeelBack.
Ex-enseignant chercheur à l’INP Toulouse et à l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (Irit), Romulus Grigoras est l’un des lauréats des premiers Trophées de la Valorisation de la recherche en Occitanie remis en décembre 2019, dans la catégorie création d’entreprise.

Agnès Bergon