Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Les Nénettes de Montauban font bouger les lignes de l’entrepreneuriat

Entrepreneuriat. Pourquoi créer un réseau professionnel ? Comment se démarquer ? C’est la réflexion menée par les Nénettes de Montauban. L’association basée à Toulouse et à Montauban semble bien maîtriser les codes du réseau au féminin. Cette association booste l’entreprenariat et aide les femmes à trouver leur place. Histoire d’un réseau qui soutient une dynamique d’égalité des chances...

Entreprenariat - Entreprises - Nenettes - Montauban - Tarn-et-Garonne
L’association Les Nénettes de Montauban organise régulièrement des ateliers pour les femmes entrepreneuses. (Crédit : DR).

« On ne crée pas un réseau de femmes pour développer son propre portefeuille de clients », explique d’emblée Julie Landes la co-fondatrice et présidente des Nénettes de Montauban. Il est vrai que derrière le mot réseau se cachent souvent des connotations mercantiles. « En France, nous n’avons pas vraiment la culture du réseau », ajoute Julie Landes. « Il est souvent difficile d’intégrer un réseau quand on est une femme, on se met beaucoup de barrières. On n’ose pas. » Sophie Garcia et Agathe Latreille se sont impliquées aux côtés de la fondatrice dans la création de Nénettes. Chacune évoluait dans un univers professionnel différent.


> LIRE AUSSI : Le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest enfin sur de (bons) rails


Julie Landes était responsable d’un réseau de garages, Agathe Latreille travaillait à Pôle emploi et Sophie Garcia dans une société de services. Toutes trois s’interrogeaient sur le sens à donner à leur carrière. « On avait réussi à accéder à des postes à responsabilité, ajoute Julie Landes, dans des univers masculins. On a voulu donner des conseils aux autres femmes en leur disant : “c’est possible, voici quelques clés”. » Le trio a pris le parti de créer un réseau business pour les femmes mais pas interdit aux hommes. « On les accepte dans la mesure où ils portent un projet en commun avec une femme », sourit-elle.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Nénettes propose un accompagnement personnalisé, sans limite de temps. Les trois fondatrices ont créé un collège d’expertes qu’elles sollicitent en fonction des projets et des demandes des adhérentes. Des coaches bénévoles se sont engagées à aider ces femmes salariées qui créent leur entreprise ou souhaitent se reconvertir. L’association organise régulièrement des ateliers thématiques (créer son réseau, apprendre à pitcher, ouvrir un commerce, se lancer en freelance…) « C’est du sur-mesure, ajoute Julie Landes.

À la différence d’un incubateur, on peut faire naître le projet et accompagner la porteuse de projet sans limite dans le temps. » Le réseau repose sur le bénévolat et les personnes accompagnées participent en fonction de leurs moyens, « pas d’obligation, ajoute-t-elle, la participation est libre. L’argent qui nous est versé est considéré comme du don. Nos recettes sont plus importantes depuis que nous avons instauré ce système. » L’association dispose d’un budget de fonctionnement d’environ 3000 € par antenne.

LA PREUVE PAR L’EXEMPLE

Six personnes et bientôt neuf font tourner l’antenne de Montauban, une trentaine d’autres sont très actives sur Toulouse. Elles ont organisé en mai dernier, C comme Créatives, un événement dédié aux femmes pour les inciter à entreprendre. Les Nénettes savent exploiter le réseau. Pauline Christ, la fondatrice de PMC Recrutement, intervient dans des ateliers thématiques. Elle a fondé son entreprise après avoir suivi le programme de mentorat des Nénettes.

De son côté, Emmanuelle Bègue, fondatrice de Bewone 82 et présidente de la Jeune Chambre Économique du Tarn-et-Garonne, est mentore pour l’association. Chacune donne en moyenne quatre heures de son temps par semaine. Le réseau, lancé en 2018, s’est considérablement professionnalisé. « On a créé l’association de sorte que le modèle soit duplicable, ajoute Julie Landes, au même titre qu’une franchise. Montauban est le site pilote, on a des contacts dans d’autres villes, Dax, Bayonne, Albi... » S’il ne fallait retenir qu’un conseil de l’association les Nénettes, ce serait peut-être celui-ci : si vous êtes une femme, n’hésitez pas à vous lancer, osez créer votre entreprise ou changer de job !

Dorisse Pradal