Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Les toulousains Pharmacorp et Hygie31 s’entendent pour créer « le leader français de la santé »

Santé. Les deux acteurs, qui pèsent 1,6 Md€ de chiffre d’affaires à eux deux, opèrent un rapprochement stratégique.

Hervé Jouves, président de Hygie31 et Laurent Filoche, président de Pharmacorp ont signé un partenariat stratégique pour les deux enseignes. DR

Deux gros acteurs toulousains du secteur de la pharmacie opèrent « un rapprochement stratégique ». C’est en effet ce que viennent d’annoncer Pharmacorp, leader de la pharmacie traditionnelle de proximité française qui compte 400 pharmacies adhérentes pour un chiffre d’affaires de 600 M€ d’un côté, et de l’autre Hygie31, entreprise spécialisée dans le conseil et l’accompagnement d’enseignes de santé et de bienêtre qui revendique 250 pharmacies adhérentes, 50 magasins d’optique et 17 de matériel médical, deux sites de e-parapharmacie et 1Md€ de chiffre d’affaires en 2021.

Le partenariat que les deux mastodontes viennent de signer se traduit par une prise de participation de Hygie31 dans Gener’+, centrale de référencement du groupement Pharmacorp. L’objectif de ce rapprochement est de faire émerger un leader français de la santé, « capable de peser sur le marché de la pharmacie française. »

Un réseau de 650 pharmacies à eux deux

Créé en 2012 sur la base d’un groupement de pharmacies de l’Ariège vieux de plus de 40 ans, Pharmacorp accompagne quelque 400 pharmaciens indépendants sur l’ensemble du territoire national, principalement implantés en zones périurbaines et rurales. En 2021, fort des 100 adhérents qui l’ont rejoint, Pharmacorp a enregistré une croissance de 32 % par rapport à l’année précédente.

« Depuis toujours, nous avons la volonté de développer un véritable écosystème de santé et d’être un acteur majeur sur le secteur de la santé et du bien-être, notamment sur le marché de la pharmacie d’officine »

De son côté, Hygie31 est la holding de Laf Santé, société qui chapeaute les réseaux Pharmacie Lafayette, Parapharmacie Lafayette, Optique Lafayette et Médical Lafayette, créée en 2014, et de Dhygietal, filiale créée en 2021 dédiée à l’activité digitale avec cocooncenter.com et parapharmacielafayette.com. Hygie3, qui est soutenue par le fonds d’investissement Five Arrows Principal Investments, a vu son chiffre d’affaires progresser de 27% en 2020.

Massification d’achats

Pour Laurent Filoche, président de Pharmacorp, ce rapprochement doit lui permettre de « développer de nouvelles offres et services adaptés à nos pharmacies actuelles et futures, notamment en nous renforçant sur le matériel médical, une offre primordiale pour notre patientèle située en zone périurbaine et rurale et un relais de croissance pour nos adhérents. Nous ambitionnons également de capitaliser sur le savoir-faire [d’Hygie31] pour installer de jeunes pharmaciens, via la mise en place de boosters d’apport. Enfin, nous comptons également sur ce partenariat pour renforcer notre massification d’achat et peser davantage dans le secteur de la santé. »

Un véritable écosystème de santé

« Depuis toujours, nous avons la volonté de développer un véritable écosystème de santé, affirme de son côté Hervé Jouves, président de Hygie31, et d’être un acteur majeur sur le secteur de la santé et du bien-être, notamment sur le marché de la pharmacie d’officine. Nous avons ainsi développé un ensemble d’enseignes et de sites e-commerce en parapharmacie, optique et matériel médical, parfaits compléments d’activité à une pharmacie, et restons à l’écoute d’opportunités de croissance externe pour consolider notre positionnement. L’année 2021 a été extrêmement bénéfique pour les pharmacies et partenaires d’Hygie31 qui clôture l’année avec un CA de plus d’1 Md€, ce qui prouve la pertinence de nos concepts et la qualité de nos accompagnements. »

« Grâce à ce rapprochement avec Pharmacorp, nous pourrons mutualiser nos atouts et permettre à chaque titulaire d’officine de trouver le modèle de pharmacie qui lui convienne afin de bénéficier d’un accompagnement ad hoc, quelle que soit sa zone d’implantation : rurale, périurbaine, urbaine ou encore de quartier. Ainsi nous allons renforcer nos relations avec les laboratoires et continuer à améliorer les conditions commerciales de nos adhérents tout en générant de réelles efficiences pour nos laboratoires partenaires ».

Rédaction GdM