Informations régionales économiques et juridiques
140e année

LR Vision change de dimension

Industrie. L’entreprise toulousaine, notamment spécialisée dans les revêtements de sols drainants pour l’aménagement extérieur, investit 4 M€ pour la construction d’une nouvelle usine et entend conforter sa position de leader en France et à l’étranger.

Guillaume Lemaire et Erick Ringot, cofondateurs de LR Vision.

C’est un nouveau chapitre qui s’écrit pour la société, LR Vision, actuellement basée à Castanet-Tolosan et qui amorce les travaux de son futur site à Escalquens. Créée en 2004 par deux docteurs en génie civil, Guillaume Lemaire et Erick Ringot, l’entreprise toulousaine, qui conçoit et fabrique notamment des matériaux innovants pour le BTP, poursuit son développement et sa R & D. Si cette année, le groupe qui a généré 6,2 M€ en 2020 – un CA qui a connu une légère contraction –, connaît une envolée de 70 % de son activité, il surfe cependant depuis 2013 sur la vague du succès avec une croissance à deux chiffres.

Le succès de l’entreprise, laquelle a été lauréate du prix Innovation des Grands Prix de l’Économie 2014, a notamment été porté par la commercialisation d’une gamme de matériaux pour le revêtement de sol décoratif et drainant, baptisée Résinéo. Un marché qui connaît une demande grandissante auprès des particuliers (contours de piscines, terrasses, etc.), des collectivités (tours d’arbres, cours d’école, pistes cyclables, etc.) et des professionnels de l’Hôtellerie de plein air.

« Nous fabriquons des produits qui traitent les bétons pour les colorer et les protéger contre les taches »

« Depuis notre diversification d’activité, nous sommes passés de neuf à 33 salariés. Et depuis deux ans, nous ciblons davantage le marché des collectivités, lesquelles sont de plus en plus intéressées par nos solutions alternatives. En effet, si l’usage des revêtements bitumineux est généralement la règle pour les aménagements collectifs, les communes se tournent désormais vers un revêtement drainant en vue d’accélérer la perméabilisation des sols et ainsi éviter des îlots de chaleur. Et puis, du fait des effets de la crise sanitaire, les particuliers ont actuellement une forte volonté d’améliorer leur aménagement extérieur. Cependant, nos clients sont soit des artisans soit des entreprises de travaux publics », détaille Guillaume Lemaire, PDG de LR Vision.

Des volumes de production qui s’envolent

Une diversification qui représente aujourd’hui plus de 80 % de son CA notamment sur le marché français mais aussi au-delà des frontières hexagonales : « l’export, représente 25 % de notre activité avec la Suisse, l’Italie, l’Espagne et la Belgique. Nous travaillons aussi dans les Drom-Com. Et puis, nous disposons d’un bureau commercial et d’un entrepôt à Dubaï depuis cinq ans. L’ouverture d’un bureau en Espagne, à court terme, est également dans les tuyaux », détaille-t-il. En marge, grâce à son laboratoire d’innovation, LR Vision conçoit des produits qui servent dans le domaine de la construction, dont la lasure pour béton qui se positionne comme un marché de niche.

« Nous fabriquons des produits qui traitent les bétons pour les colorer et les protéger contre les taches, ce qui représente 18 % de notre activité globale. La lasure minérale permet ainsi d’homogénéiser des bétons de couleurs différentes, de reprendre des coulures et autres défauts esthétiques. Comme pour les peintures, elle se fabrique avec un liant, détaille le gérant. Nous collaborons avec une PME parisienne, Guard Industrie, experte dans les produits de nettoyage, de protection et d’embellissement des matériaux ».

Grâce à ces deux spécialisations, les volumes de production de LR Vision s’envolent : 1 200 tonnes de produits liquides pour l’activité de la chimie de construction (lasure, produits de protection pour le béton) par an et 300 tonnes de liants pour les revêtements drainants. À tel point que l’entreprise est contrainte de pousser les murs. « En 2015, nous avons construit un deuxième bâtiment qui nous a permis de supporter notre croissance mais depuis deux ans, nous sommes à saturation de notre outil industriel. Heureusement, grâce à des partenaires locaux, nous avons pu sous-traiter une partie de notre stockage », souligne le cofondateur.

20 millions d’euros d’ici cinq ans

Pour supporter sa croissance, LR Vision, qui, à l’origine, intervient en tant que conseil auprès des entreprises de construction concernant les solutions novatrices dans le domaine des parements de bétons architectoniques, envisage de s’installer dans des locaux plus grands. La nouvelle usine, dont l’enveloppe atteint un montant de près de 4 M€, devrait sortir de terre, fin 2022. « Aujourd’hui, nous avons deux bâtiments de 800 m2 de stockage et de production et 500m2de bureaux. Nous avons récemment acquis un terrain de 16000m2. Une partie est dédiée à une notre nouvelle usine de 4000 m2, et une autre, à notre partenaire qui bénéficiera de locaux de 3000m2. Nous changeons de dimension. »

« Pour la fabrication de liant, nous réutilisons du verre concassé provenant de bouteilles de bière fabriquées localement »

Objectif à l’horizon de cinq ans : atteindre 20 M€ de CA. L’entreprise, forte d’une trentaine de collaborateurs, entend également étoffer son équipe avec une dizaine de personnes supplémentaires, notamment dans les métiers de la production, du marketing et de la R & D. « Concernant le marché de sol perméable et les lasures béton, il reste beaucoup à faire. » L’entreprise planche actuellement sur des solutions innovantes qui réutilisent des ressources, et souhaite favoriser une démarche d’économie-circulaire, à l’image d’un chantier en cours de réalisation à Tahiti.

« Pour la fabrication de liant, nous réutilisons du verre concassé provenant de bouteilles de bière fabriquées localement. Nous commercialisons également depuis deux ans des produits à partir de liège recyclé pour la réalisation de tours d’arbres, ce qui séduit les collectivités. Nous souhaitons intensifier cet axe de développement et ainsi conforter notre position de leader sur ce marché en forte progression », conclut Guillaume Lemaire

Jennifer Legeron