Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Mode & Compagnie se tourne vers le made in France

Mode. La marque toulousaine souhaite relocaliser la production après la crise sanitaire.

Éric Pommier, directeur général de Mode & Compagnie.
Éric Pommier, directeur général de Mode & Compagnie. DR

Créée en 1989, la société Mode & Compagnie a bien évoluée. De grossiste en textile, la marque est devenue à spécialiste du « bain », produisant ainsi des maillots pour d’autres marques, comme Morgane, Auchan ou encore C & A. Entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, Mode & Compagnie décide en parallèle de développer sa propre marque en créant des modèles à son nom. C’est le début de la marque propre à l’entreprise. Depuis neuf mois, Mode & Compagnie a été racheté par Éric Pommier. Issu de l’univers de la beauté, il a fait une carrière dans le marketing et à l’international. Il y a deux ans, Éric Pommier décide de sauter le pas dans la gestion de l’entreprise textile, même si ce n’était pas sa vocation. « Je cherchais à me lancer dans une reprise, et sans la Covid-19, jamais je n’aurais pris cette voie », explique le dirigeant. Les créateurs souhaitant prendre leur retraite, Éric Pommier décide de reprendre l’affaire, ce qui a permis d’éviter des licenciements. « Les créateurs ne trouvaient pas de repreneurs, et une vingtaine de personnes allaient se retrouver sur le carreau », raconte-t-il.

« C’est un projet en cours de développement, explique Éric Pommier, directeur général de Mode & Compagnie. Mais il faut trouver les bons couturiers et couturières pour qu’ils puissent être formés à notre façon de concevoir »

Au moment du rachat de l’enseigne le 31 décembre 2020, la crise sanitaire de la Covid-19 frappait l’Hexagone et les commerces non-essentiels ont été dans l’obligation de fermer leurs portes. Malgré tout, l’année 2020 n’a pas été une catastrophe pour l’entreprise. La première vague a pu être gérer avec une grande satisfaction pour le nouveau directeur. Les ventes annuelles ayant été faites avant le premier confinement, l’entreprise a su maintenir son chiffre d’affaires. Les aides du gouvernement ainsi que le chômage partiel ont pu s’avérer utile et l’entreprise a opté pour une reconversion dans la fabrication et la découpe de masques en tissu. Mais cela a été de courte durée. La reconversion a dû prendre fin très rapidement après le déconfinement. « Il y a eu un bad buzz sur les masques en tissu, pas forcément justifié et encore moins à notre avantage », confie Éric Pommier.
Aujourd’hui, le projet principal du nouveau dirigeant est de relocaliser la production en France. Depuis la création de l’entreprise, la production se passe principalement en Chine, et Éric Pommier souhaite produire des maillots «  made in France ». « C’est un projet en cours de développement, mais il faut trouver les bons couturiers et couturières pour qu’ils puissent être formés à notre façon de concevoir », explique-t-il. Entre 2019 et 2021, avec les gilets jaunes et la crise sanitaire, l’entreprise a perdu 30 % de son chiffre d’affaires sur le marché français. Implanté dans une douzaine de pays en Europe, comme l’Espagne, l’Italie, la Suisse ou encore la Russie, Mode & Compagnie souhaite développer son marché encore plus loin, en Asie ou aux États-Unis. Mais pour l’heure, le projet de développement majeur reste la relocalisation. « Nous souhaitons préserver des savoir-faire des sites de productions locaux, pour nous développer sur un marché plus business to business », conclut Éric Pommier.

Maëva Curutchet