Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Mon Panier de Campagne fait recette

Terroir. L’épicerie Mon Panier de Campagne, qui œuvre pour une alimentation saine à la maison, poursuit son développement.

Julie Lechat a racheté l’entreprise Mon Panier de Campagne en 2017. (Crédit : DR).

Proposer des solutions pour permettre aux consommateurs de cuisiner sainement, local et sans se ruiner, tel est le credo de Julie Lechat, qui a racheté l’entreprise toulousaine Mon Panier de Campagne en 2017 avec son partenaire de vie. « Nathalie Bottan qui a fondé l’entreprise en 2010 était une des pionnières sur le marché de la livraison à domicile. Son idée était de défendre l’agriculture de proximité et le bien manger. Elle s’approvisionnait dans une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (amap) mais au final ne trouvait pas ce qui lui convenait, les produits étant assez limités. Elle a ainsi décidé de créer une plateforme avec des fournisseurs locaux gardant une vision écologique, le tout en ajoutant un service de livraison à domicile. C’est dans ce contexte que je l’ai rencontrée. Lorsqu’elle m’a annoncé un jour qu’elle envisageait de changer de vie, j’ai sauté sur l’occasion », se souvient la gérante.

Tandis qu’au début de l’aventure, la structure générait un CA près de 250 K€ avec en moyenne 70 paniers par semaine – le panier moyen s’établissant à 70€ – l’entreprise livre aujourd’hui 130 familles, avec un panier moyen en progression, soit 95€ TTC. L’entreprise affiche ainsi un CA qui a plus que doublé en 2021, soit 560 K€. « Notre objectif est de proposer aux Toulousains une vraie alternative aux courses en grande surface, et à des prix qui rémunèrent justement les producteurs ». Et Julie Lechat a à cœur de sélectionner les produits et producteurs. « Par exemple, pour la charcuterie, je ne veux pas d’ajout de conservateurs dans la composition. Pour les produits cuisinés, comme des sauces tomates, etc., je souhaite uniquement des produits naturels et 100% français ».

NOUVEAU SERVICE : MON PANIER DE RECETTES

La plateforme qui recense 750 références de produits locaux (fruits, légumes, viandes, poissons, laitages, fromages, droguerie, produits ménagers et cosmétiques…) en circuit court, provenant de 90 producteurs et artisans dans un rayon maximum de 160 kilomètres, a misé sur un nouveau service. « Bien qu’acheter frais et de saison se révèle aujourd’hui plus facile, cuisiner est autre chose », pointe Julie Lechat. La nouvelle formule Mon Panier de Recettes, suggérée par les clients pendant le confinement, a d’ailleurs rencontré un franc succès lors d’une campagne de crowdfunding lancée sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank, en mai dernier. « Nous avons dépassé notre objectif qui était d’atteindre 10 K€. Nous avons récolté 11845€ auprès de 158 donateurs. Cette somme nous a permis de développer un outil de commandes de courses via une recette », se félicite la gérante.

« L’idée est simple, poursuit-elle. Chaque semaine, nous proposons une vingtaine de recettes aux clients, dont les trois quarts sont renouvelés tous les sept jours. L’internaute choisit ses recettes à l’aide de filtres (cuisine rapide, diététique, végétarienne, etc.) et ajoute les ingrédients à son panier. » Un moyen simple pour aller à l’essentiel avec une cuisine faite maison et équilibrée. Le nouveau service entend également juguler le fléau du gaspillage alimentaire, en permettant aux clients d’acheter de manière plus raisonnable.

« Nous visons également une population plus jeune qui a une volonté de consommer responsable. » Quant à l’élaboration des recettes, la gérante pioche dans les idées déjà élaborées par sa prédécesseure et collabore également avec des bloggeuses telles que Mamscook ou encore la créatrice du blog Gourmandise sans frontières. Bien que les particuliers restent le cœur de cible de l’entreprise, la gérante voit dans les entreprises un axe de développement. « Nous proposons déjà des paniers de fruits à de petites et moyennes entreprises. Cela va dans le sens des structures qui souhaitent intensifier leur politique RSE et fidéliser leurs salariés. Nous envisageons d’intensifier ce service, mais aussi d’augmenter nos livraisons pour les collaborateurs directement sur leurs lieux de travail ».

UN RECUL DE LA CONSOMMATION RESPONSABLE

Forte de cinq collaborateurs dont trois préparateurs et livreurs, l’entreprise, qui vient d’investir de nouveaux locaux toujours basés au sein du Marché d’intérêt national Toulouse Occitanie (MIN), espère retrouver la même dynamique que l’année 2020, son année de référence, avec 680 K€ de CA engendrés. En attendant, Julie Lechat pointe « une tendance de la part des consommateurs à s’éloigner depuis un an de la consommation locale et responsable. Pourtant, manger local est une véritable réponse à l’urgence climatique. Nous envisageons des actions communes, dans ce sens, avec les acteurs du secteur ».

Jennifer Legeron