Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Phytocontrol et Futura Gaïa s’allient autour de la ferme du futur

Agriculture. Les deux structures veulent développer les synergies entre leurs offres.

Mikaël Bresson, président du groupe Phytocontrol et Pascal Thomas, président de Futura Gaïa lors de la convention de partenariat. FABRICE VILLOUTREIX

Le groupe nîmois Phytocontrol, laboratoire spécialisé dans la sécurité sanitaire des aliments et de l’environnement, et Futura Gaïa, jeune pousse gardoise, qui développe une solution d’agriculture verticale sur sol vivant, en environnement contrôlé, viennent d’annoncer la signature d’un partenariat. Il vise à mettre en place des synergies dans leurs activités commerciales en ce qui con - cerne la visibilité et la complémentarité de leurs offres. Spécialiste des analyses de contaminants, Phytocontrol, est un acteur référant dans son secteur d’activité. Un rang qu’il doit à sa capacité d’innovation qui lui permet de répondre aux attentes des consommateurs et de ses clients en lien avec la transition écologique, sociétale et réglementaire.

Phytocontrol investit ainsi 25% par an de son chiffre d’affaires en Recherche et Développement (lire La Gazette du Midi du 17 août 2020). De son côté, avec ses fermes verticales, Futura Gaïa permet aux acteurs du monde agricole de faire face à une demande croissante de produits sans pesticides, accessibles en circuit court au plus grand nombre. Sa première ferme-pilote est installée depuis mars 2021, à Tarascon.

Au service de l’alimentation de demain

« Un projet comme Futura Gaïa montre que le secteur alimentaire accélère sa transformation, remettant au centre les enjeux de durabilité et de santé. La ferme du futur conjugue agronomie de précision et technologie de pointe. Elle est l’une des réponses aux défis de l’alimentation de demain, et c’est primordial pour Phytocontrol d’y être associé », a expliqué Mikaël Bresson, président de Phytocontrol, lors de la signature de ce partenariat. « Nous sommes ravis de ce partenariat qui associe la production innovante de plantes locales, nutritives, saines et durables de Futura Gaïa et la caution scientifique de Phytocontrol pour le prouver. Nous proposons une approche novatrice de la chaîne de valeur agricole, mobilisant les nouvelles technologies au service de la qualité et de la sécurité de l’alimentation, volet dont Phytocontrol est expert », a assuré, pour sa part, Pascal Thomas, président de Futura Gaïa.

Dans le cadre du plan de relance du gouvernement, via Bpifrance, un appel à projet vient d’ailleurs d’être lancé sur « Les besoins alimentaires de demain », confirmant ainsi le sens de cette collaboration. Le groupe Phytocontrol, aujourd’hui présent dans six pays européens et au Maroc, emploie près de 400 salariés. Il réalise près de 30 M€ de CA, en croissance de plus de 20% par an. Il est présent sur différents marchés : AgriFood (agroalimentaire, du champ à l’assiette), Waters (analyse et surveillance de la qualité sanitaire et environnementale des eaux), Biopharma (études Bonnes Pratiques de Laboratoires et cosmétiques).

Créée en avril 2019, Futura Gaïa, s’est donnée pour ambition de proposer des produits aux qualités sanitaires, nutritives et gustatives irréprochables, avec une garantie d’approvisionnement toute l’année. Ces fermes verticales associent qualité, versatilité et scalabilité afin de répondre aux enjeux du marché de l’alimentation mais également des industries cosmétique et pharmaceutique. La pépite gardoise a réalisé une levée de fonds de 2,5 M€ en 2020.

Agnès Bergon