Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Pôle emploi et Prism’emploi renforcent leur partenariat en local

Recrutement. Les deux structures promettent d’accélérer les synergies communes.

En mai dernier, Pôle emploi et Prism’emploi signaient un accord-cadre national d’une durée de trois ans pour renforcer leur coopération. Ce faisant, l’opérateur public et l’organisation professionnelle, qui regroupe plus de 600 entreprises de toutes tailles soit 90% du chiffre d’affaires de la profession, s’engageaient à « mobiliser conjointement leurs ressources et leurs expertises pour améliorer le retour à l’emploi des demandeurs d’emploi et des salariés intérimaires » et ainsi mieux répondre aux besoins en recrutement des entreprises.

C’est la déclinaison locale de cette convention que viennent de signer à Balma le 8 décembre Thierry Lemerle, directeur régional de Pôle emploi, d’un côté, Joël Évrard et Matthieu Ourliac, respectivement président et vice-président de Prism’emploi Occitanie, de l’autre. Cet accord-cadre régional s’articule autour de quatre axes majeurs. Il s’agit en premier lieu de « développer les relations entre les réseaux de Pôle emploi et de la branche du travail temporaire et du recrutement pour contribuer à une meilleure connaissance de leurs offres de services respectives. »

Faciliter et fluidifier le sourcing des candidats

Pour ce faire, les deux parties communiqueront au sein de leur réseau et organiseront des réunions d’information. Les représentants territoriaux d’Akto, l’Opco de la branche du travail temporaire, et du Fonds d’action sociale du travail temporaire (FASTT), seront étroitement associés à ces rencontres. Cette convention de partenariat vise également à « faciliter et fluidifier le sourcing de candidats, en accordant une importance particulière aux demandeurs d’emploi en situation de handicap et aux personnes les plus éloignées de l’emploi. »

Pôle emploi et Prism’emploi s’engagent également à « agir sur les offres d’emploi difficiles à pourvoir, notamment par la co-organisation d’actions sur les métiers pour lesquels des besoins en recrutement sont identifiés. » Enfin, les deux organisations promettent d’agir de concert pour « favoriser les reconversions des demandeurs d’emploi, en mobilisant les outils de formation disponibles. »

Près de 300 000 offres d’emploi sont chaque année déposées à Pôle emploi Occitanie dont 20 % par les établissements de travail temporaire. On comptait en région en 2020 quelque 53 937 salariés intérimaires en équivalent temps plein répartis sur les 864 agences d’emploi présentes sur le territoire. « Si nous rapprochons ce chiffre des 600 000 demandeurs d’emploi sur l’Occitanie, nous pouvons réfléchir à une meilleure adéquation entre les compétences proposées par les demandeurs d’emploi et celles demandées par les entreprises du secteur », affirme Joël Évrard.

Agnès Bergon