Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Telespazio France et OneWeb partenaires

Spatial. L’accord porte sur la distribution des services OneWeb à des clients tant commerciaux que gouvernementaux en Europe.

OneWeb projette de mettre en orbite 648 satellites. DR

Telespazio France, basée à Toulouse, filiale de Telespazio, joint-venture créée entre Leonardo (67%) et Thales (33 %), et OneWeb, société de communications par satellite en orbite basse (LEO), reprise en juillet dernier par le gouvernement britannique et le groupe indien Bharti, aujourd’hui basée à Londres, ont signé le 23février un accord de partenariat de distribution pour fournir des services OneWeb à des clients commerciaux et gouvernementaux partout en Europe. Cet accord scelle une nouvelle coopération entre les deux entreprises, Telespazio offrant déjà des services d’hébergement pour les passerelles OneWeb en Europe et en Amérique latine.

D’importants gains de performance en débit et en latence

Telespazio France détient de fait plusieurs contrats-cadres clés de prestations de services en France pour le gouvernement français, le ministère français de la Défense et d’autres services gouvernementaux, en soutien aux utilisateurs finaux engagés sur des missions critiques. À travers ce nouveau partenariat, OneWeb et Telespazio France entendent répondre aux besoins croissants de leurs clients s’agissant du développement de nouveaux usages, de l’amélioration de la mobilité et de la flexibilité pour les clients finaux. Le partenariat va notamment permettre à Telespazio France de faire d’importants gains de performances en termes de débit et de latence notamment. Lancé en 2014 par l’américain Greg Wyler, le projet OneWeb a pour ambition de fournir une connectivité mondiale à haut débit et à faible latence grâce à une constellation de 648 satellites LEO dont le déploiement est toujours en cours.

Le 13 février dernier, l’entreprise a ainsi confirmé le lancement réussi de 34 nouveaux satellites par Arianespace depuis le centre spatial guyanais à Kourou. Ce lancement, le premier de la société en 2022 et le 13e au total, porte la constellation en orbite de OneWeb à 428 satellites. Il représente 66 % de la flotte totale prévue. Grâce à ce réseau très étendu, l’entreprise londonienne en tend offrir de l’internet haut débit dans des régions du globe mal desservies. Pour Jean-Marc Gardin, président de Telespazio France, ce partenariat est un marqueur. « Nous avons le sentiment de franchir une nouvelle étape innovante dans le domaine des services de communications par satellite », a-t-il notamment affirmé.

Agnès Bergon