Informations régionales économiques et juridiques
140e année

The Seed Crew : projet RecovR

Jérôme Tisné, Lucas Abadie et Chabane Hadji. Ils ont fondé une start-up qui sème des graines de bien-être au travail.

Créée en novembre 2019, The SEED Crew est un studio de jeux vidéo engagé sur les questions de diversité et d’inclusion. Pour les trois cofondateurs, Chabane Hadji, Jérôme Tisné et Lucas Abadie, les jeux vidéo ont vocation à transmettre des messages et ont le pouvoir d’impacter positivement nos organisations.

Si l’entreprise approche de ses deux ans d’existence, l’idée est née il y a quatre ans avec la reconversion professionnelle de Chabane et Jérôme.

« On avait, Jérôme et moi, l’envie de porter des messages positifs, à travers notre grande passion pour les jeux vidéo », se remémore Chabane Hadji.

Chabane et Jérôme se sont connus en 2004 grâce à leur passion commune, le jeu vidéo et ont rencontré Lucas en 2017, en intégrant un master en management de projet innovant en jeux vidéo à Cannes. « Avant d’être une entreprise, The SEED Crew c’est surtout une série de rencontres », assure-t-il. L’entreprise a donc vu le jour en novembre 2019, à l’aube de la pandémie de la Covid-19. « Je dois l’avouer, ce n’était pas forcément le meilleur moment pour créer une entreprise », déclare-t-il. The SEED Crew n’avait que quatre mois d’existence, en mars 2020, mais la start-up a su maintenir son cap. Chabane Hadji raconte : « Cette crise sanitaire nous a permis d’avancer sur le développement du jeu, mais aussi de commencer à se recentrer sur des sujets importants concernant la stratégie de l’entreprise ». Le projet RecovR, première création de The SEED Crew, aborde la question du sexisme, du validisme, des LGBTphobies, du racisme et de l’agisme en entreprise. Avec près de huit heures de formation réparties en sessions de jeu régulières de 15 minutes pour chaque module, RecovR permet aux collaborateurs et collaboratrices d’expérimenter chaque discrimination sans culpabilisation ni moralisation afin de travailler sur leur capacité à identifier ces situations discriminantes. De plus, les professionnels en charge des ressources humaines et de la RSE peuvent, grâce à un dashboard spécifique et intégré à la solution, suivre en temps réel la capacité d’identification de leurs équipes sur ces sujets de diversité et d’inclusion. Soutenu par la région Occitanie, mais également par leurs partenaires, dont Opus Fabrica, un cabinet de conseil et de formation, The SEED Crew ne cesse d’avancer. L’équipe est aujourd’hui composée d’une dizaine d’employés répartis entre les différents pôles de l’entreprise (développement, écriture, marketing, communication, commercial). The SEED Crew travaille avec des entreprises de toute taille et propose pour sa solution un système de licence annuelle à un tarif allant de 23 € à 28 € par utilisateur et par mois. « Le premier module de RecovR traitant du sexisme est déjà disponible et le deuxième module consacré aux discriminations envers les personnes en situation de handicaps est en cours de développement », conclut Chabane Hadji

Maëva Curutchet