Informations régionales économiques et juridiques
141e année

TWB en pointe dans le développement de procédés de production alternatifs à bas coût pour la santé

Recherche. Le démonstrateur préindustriel affiche de très bons résultats en 2021 et montre l’excellence de son modèle.

TWB a investi de nouveaux locaux sur le site de l’Insa Toulouse. DR

Spécialisé dans la conduite de projets R & D en biotechnologies industrielles et la conception de solutions durables et innovantes, TWB (Toulouse White Biotechnology) annonce avoir dépassé ses performances d’avant crise sanitaire avec un chiffre d’affaires de 9,1 M€ en 2021, soit une hausse de 25 % par rapport à l’année précédente et de 8 % par rapport à l’année de référence, à savoir 2019. « L’année 2021 a été très positive, assure Olivier Rolland, directeur exécutif de TWB. Nous avons signé d’importants partenariats et contrats industriels tout en continuant d’accompagner le développement de cinq start-up hébergées au sein de nos installations. »

2021 aura également été marquée pour TWB par son déménagement dans de plus grands locaux au sein du campus de l’Insa à Toulouse (lire notre édition 8819 du 31 janvier 2022). Sur ces 9,1 M€ de chiffre d’affaires, les nouveaux contrats industriels représentent ainsi 5,3 M€ et les subventions 3,2 M€. Ces résultats sont en nette hausse, tant sur le plan des contrats que s’agissant des subventions. En 2020, TWB avait en effet enregistré un CA de 7,3 M€, dont 2,9 M€ de contrats industriels et 2,7 M€ de subventions.

Parmi ces nouveaux contrats, quatre projets d’envergure concernent les domaines de la bioproduction à destination de la santé ou de la cosmétique, démontrant l’intérêt croissant des biotechnologies industrielles pour ces secteurs. L’an dernier, TWB a accompagné au total 66 projets dont 46 nouveaux, versus 61 projets dont 30 nouveaux en 2020. Le consortium a également accueilli six nouveaux membres en 2021 dont quatre start-up : Aviwell, BioEB, Dynveo et Lantana Bio ; et deux grands groupes que sont Clarins et Lesaffre.

Un soutien aux start-up renforcé

Les start-up Aviwell et Lantana Bio ont rejoint les installations de TWB afin de bénéficier de l’équipement technologique, de l’expertise et du soutien des équipes sur place pour accélérer leur développement. Le laboratoire de nutraceutique Dynveo, qui produit des compléments alimentaires purs sans excipients ni additifs, s’est lancé dans un projet pluriannuel avec TWB. L’objectif est d’atteindre une production de compléments alimentaires par voie biosourcée à l’échelle industrielle à l’horizon 2026.

« Les biotechnologies jouent un rôle crucial dans le domaine de la santé. La labellisation de TWB, en collaboration avec le Critt Bio-Industries et TBI, permet d’explorer un nouveau pan de leur application »

La start-up Micropep a, quant à elle, pris son envol et a déménagé dans de nouveaux locaux situés à Auzeville Tolosane. Au total en 2021, six start-up ont été hébergées par TWB : EnobraQ, Pili, iMean, BioC3, Aviwell, Lantana Bio. TWB collabore par ailleurs avec des start-up qui développent des technologies originales, lui permettant ainsi d’étendre son offre de service. En témoigne son partenariat avec les start-up : Altar, propriétaire d’un procédé de sélection naturelle de souches de micro-organisme ; et iMean qui dispose d’un programme de modélisation capable de rationaliser l’ingénierie de souches en biotechnologies industrielles.

Trois projets retenus dans le cadre de grand défi biomédicaments

En 2020, TWB a été labellisé en tant qu’intégrateur industriel pour la bioproduction dans le domaine de la santé, sous le nom de la plateforme TIBH (Toulouse Industrial Biotechnology for Health). En 2021, dans le cadre de l’appel à projets Grand Défi Biomédicaments, trois projets impliquant TIBH ont été retenus et financés. Le premier projet, BiopRNA, vise à optimiser et rendre plus robuste, à l’échelle préindustrielle, la production d’ARN messagers thérapeutiques à partir d’une levure. Le projet regroupe cinq partenaires : le CBM-CNRS (porteur du projet), l’Inserm, TIBH, une PME et un groupe pharmaceutique.

Le projet PHAEOmAbs a pour ambition de développer des approches innovantes permettant d’augmenter le rendement de production d’anticorps monoclonaux chez la microalgue Phaeodactylum tricornutum. Ce projet regroupe quatre partenaires : l’université de Rouen Normandie (porteur du projet), TIBH, l’Ifremer et le CEA Cadarache. Enfin, le projet Magi@Line mené en collaboration avec la start-up MagIA Diagnostics, porte sur le développement d’une solution de suivi en temps réel de bioprocédés tels que la production d’anticorps thérapeutiques.

« Les biotechnologies jouent un rôle crucial dans le domaine de la santé. La labellisation de TWB, en collaboration avec le Critt Bio-Industries et TBI, permet d’explorer un nouveau pan de leur application : le développement de procédés de productions alternatifs à bas coût. Ainsi, TWB va mettre son expertise au service des industries de la santé et accompagner des projets innovants de production de biomédicaments (protéines, anticorps thérapeutiques, acides nucléiques) », confirme Olivier Rolland.

Rédaction GdM