Baromètres & indicateurs

Stationnement : Toulouse, 4e ville la plus chère de France

Hommes et chiffres
Publié le

Les grandes villes françaises multiplient depuis quelques années les mesures afin d’inciter leurs résidents à abandonner l’automobile : diminution du nombre de places de stationnement, piétonnisation de certains quartiers, stationnement payant des deux-roues… Paris vient d’y ajouter la surtaxe pour le stationnement des SUVs, un exemple que plusieurs autres métropoles semblent prêtes à suivre. Pour autant les automobilistes n’ont pas complètement disparus des centre villes, et pour ceux en quête d’une place pour se garer, le prix du stationnement ne fait que grimper.

Zenpark, l’un des leaders français du « parking partagé » qui compte 31 parkings à Toulouse, vient de réaliser un classement sur le coût du stationnement au mois en France. Selon cette étude, de 2023 à 2024, la Ville rose est passée de la 7e à la 4e position avec un tarif de 107,50€ (contre 96€, soit +12% d’augmentation). Derrière Paris qui figure sans surprise sur la première marche du podium avec un coût moyen de 207,5 € par mois, les villes de Marseille (151,5€) et Lyon (111,1€) composent le top 3. En Occitanie, Montpellier se hisse à la sixième place avec un coût moyen mensuel de 101,6€. Strasbourg est, sur la base de ce critère, la moins chère des grandes villes françaises avec 58 €.

Les deniers baromètres

avril 2024

mars 2024