Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Inclusion sociale : Envoi voit plus grand

Recyclage. L’association Envoi a accueilli, depuis 1996, un millier de collaborateurs en insertion et en situation de handicap, deux objectifs d’emplois durables différents mais complémentaires.

Lydie Lecarpentier

Forte d’une expérience de 25 ans, l’association Envoi est devenue la première structure de l’économie sociale et solidaire en région Occitanie qui allie insertion et handicap. Elle réunit sur son nouveau site de Colomiers 130 collaborateurs employés dans des secteurs variés tel l’aéronautique pour des activités d’inspection sur les chaînes d’essais finaux et de technicien d’essais ; le reconditionnement, la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), la médiation numérique… Le projet d’implantation a été lancé en 2020 malgré le contexte sanitaire. Entièrement autofinancés, les nouveaux locaux ont été inaugurés le 15 octobre 2021 en présence de Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole et de Patrick Piedrafita, président d’Airbus Opérations SAS.

Le nouveau bâtiment écoresponsable, qui s’étend sur 2610 m2, situé à deux pas des usines d’assemblage d’Airbus, a permis de réunir en un même lieu l’activité des trois anciens sites et d’améliorer l’esprit d’équipe. La structure qui avait enregistré un chiffre d’affaires de 6 M€ en 2019, a vu son activité lourdement chuter en 2020. En 2021, avec 4 M€ de chiffre d’affaires, l’association n’a pas encore retrouvé son niveau d’activité d’avant-crise. L’objectif pour 2022 est de revenir à un CA de 5,5 M€ et de continuer à proposer de nouvelles solutions d’activités adaptées et d’inclusion pour un emploi durable.

Lydie Lecarpentier

Le reconditionnement des PC est une des activités historiques et un pilier du fonctionnement d’Envoi Insertion Handicap. À chaque renouvellement, le parc informatique d’Airbus est confié à l’association. 20000 PC sont traités en moyenne chaque année, une partie est reconditionnée, l’autre est triée et décomposée en DEEE. Après avoir été diagnostiqué et réparé si nécessaire, un système d’exploitation est réinstallé à la suite de quoi l’ordinateur est remis à la vente dans la boutique de la structure et sur la nouvelle e-boutique. Une nouvelle activité de reconditionnement de smartphone se met en place. 5000 téléphones de la flotte d’Airbus sont en cours d’effacement puis répartis en fonction de leur qualité vers de nouvelles filières de recyclage ou de revente.

Lydie Lecarpentier

Pour le directeur général d’Envoi, Thierry Pajaud, la crise sanitaire a été un accélérateur de nouveaux projets. Pour pallier sa dépendance à Airbus (qui représente 50 % de son CA), il a fallu se diversifier, innover et trouver de nouvelles activités professionnelles. Parmi celles-ci figurent la mise en place d’une activité de collecte de masques usagers en entreprise avec la solution des boîtes Smile, le diagnostic des colonnes montantes dans les bâtiments neufs et anciens pour Enedis suite à la loi Elan, le service administratif (RH, saisie, base de données, supports administratif et informatique), la médiation numérique itinérante avec Mobil-IT… Autre exemple d’activité nouvelle : Lunii, qui développe une conteuse audio interactive, a confié à Envoi son service après-vente externalisé. Le nouveau contrat, renouvelable annuellement, a permis de dédier une équipe d’un permanent et cinq personnes en réinsertion. Depuis le 1er avril 2021, 22800 fabriques à histoires ont été traitées, 150 sont reçues chaque jour.

Lydie Lecarpentier

Depuis début 2021, Envoi développe l’inclusion numérique pour combattre l’illectronisme en partenariat avec des missions locales ou des collectivités. Des personnes en réinsertion vont directement former des populations en rupture avec l’informatique notamment dans les zones rurales. Le nouveau camion de Mobil-IT permet de programmer des formations in situ. En 2021, 100 ateliers de quatre à six personnes ont pu être proposés par exemple aux bénéficiaires des chèques APTIC et favoriser ainsi la médiation numérique dans les territoires.

Lydie Lecarpentier