Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Les voyages forment la jeunesse

Tourisme. Tony Moreau et Hugo Gosselin ont fondé Bookamos, une agence de voyages dédiée aux étudiants.

Tony Moreau et Hugo Gosselin, fondateurs de Bookamos. DR

Le proverbe n’a jamais été plus vrai. Tony Moreau et Hugo Gosselin l’ont même pris au pied de la lettre. Ces deux diplômés d’un master en astrophysique de l’université Paul Sabatier ont créé Bookamos, une agence de voyages pour permettre aux jeunes de 18 à 30 ans, souvent désargentés, de pouvoir faire leur sac à dos et de partir voir du pays. Ce n’est pas que les astres n’aient plus d’attrait pour eux, mais l’un d’eux a justement, au cours de ses études, grâce à Erasmus, pu goûter aux voyages. Pendant un an alors qu’il effectuait son master 1 à Göteborg, en Suède, Tony Moreau en a beaucoup profité pour bourlinguer, « grâce à des agences spécialisées dans l’organisation de voyages pour les jeunes, un concept qui n’existe pas en France. »

« Nous travaillons aujourd’hui beaucoup avec les étudiants Erasmus, puisque de mon côté, c’est un peu la base du projet. »

De retour à Toulouse, les deux amis ont eu l’envie de creuser l’idée, et suivi pour cela, en parallèle, une formation d’une durée d’un an à l’entrepreneuriat dispensée au sein de l’université fédérale. À l’issue de leur master, après avoir travaillé au projet un an de plus, en mai 2019, les deux ex-étudiants se sont lancés. « On savait que c’était ambitieux, qu’il y avait des risques, mais pour nous c’était le moment où jamais de se jeter dans l’aventure, assure Tony Moreau, sachant aussi que, grâce à notre master, nous avions tous les deux un solide parachute ». Quelques mois après le lancement de ses premiers voyages, la jeune agence est frappée par la crise de la Covid, et doit rapidement faire évoluer son modèle économique. « L’idée de départ était de permettre à des personnes seules ou des petits groupes d’amis de partir ensemble et de se rencontrer, souvent le temps d’un weekend. La Covid nous a faits du mal mais nous a aussi permis de nous développer sur d’autres marchés. Une grande partie de notre activité aujourd’hui consiste en effet en l’organisation de voyages de groupes pour des BDE, les bureaux des étudiants. »

Les voyages en petits groupes privilégiés

Depuis septembre 2021, l’activité de Bookamos a réellement décollé. « Nous constatons une très forte hausse de la demande, qu’elle émane des BDE ou des particuliers, se félicite Tony Moreau. On a des voyages qui partent très régulièrement ». Pour baisser les tarifs et satisfaire son public de routards, qu’ils soient étudiants ou jeunes actifs, l’agence privilégie les voyages en petits groupes, pour la convivialité, des déplacements en bus ou en train au départ des principales villes étudiantes, un hébergement en auberge de jeunesse et des activités à prix cassés comme en ce moment le ski.

« Nous travaillons aujourd’hui beaucoup avec les étudiants Erasmus, puisque de mon côté, c’est un peu la base du projet. Cela me tient à coeur de leur proposer, lorsqu’ils arrivent dans l’Hexagone pour étudier, de voyager et ainsi de découvrir la France. » Si le duo, qui a recruté deux alternants, ne se paie pas encore de salaire, il demeure très confiant. « Nous espérons y parvenir en ce début d’année. Cela dépendra un peu de la Covid, mais nous avons suffisamment de demandes pour vivre de cette activité », assure Tony Moreau qui avec son comparse réfléchit à étoffer l’offre en proposant de nouvelles villes de départ et des week-ends à l’étranger.

Agnès Bergon