Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Réveiller l’artiste qui sommeille

Art. Jessé Miguel Kimpa est l’initiateur d’une nouvelle box dédiée à la création artistique, une de ses passions.

Jessé Miguel Kimpa. DR

Pendant le confinement, certains ont développé leurs talents culinaires, d’autres leur maîtrise du jardinage. Jessé Miguel Kimpa, lui, a voulu reprendre le dessin et la peinture, une passion née dans l’enfance. Mais le Toulousain s’est rapidement heurté à un problème : « je voulais acheter toutes les fournitures, parce qu’elles me plaisaient toutes et je ne savais pas vers quelle nouvelle technique me tourner : l’aquarelle, l’huile, etc. J’aurais beaucoup aimé pouvoir commander une box, avec à l’intérieur, un kit complet qui me permette de me lancer tout de suite dans une création artistique et un guide qui me permette d’en apprendre un peu plus sur le monde de l’art. »

Trouver son rythme

Le jeune homme se renseigne et ne trouve rien qui lui convienne. D’où l’idée de se jeter lui-même dans l’aventure en lançant en septembre 2020 la première MyCreativeBox. Depuis, Jessé Miguel Kimpa n’a de cesse d’améliorer le concept. Il travaille notamment avec des artistes professionnels ce qui permettra aux abonnés de pouvoir se frotter à leur technique en tentant d’imiter la pratique des pros. « L’idée est bien d’apprendre sans cesse de nouvelles techniques, de nouvelles choses », confirme le fondateur. Armé d’un bac gestion finance, ce dernier dit avoir toujours eu « la fibre entrepreneuriale ». À tout juste 25 ans, il a déjà à son actif la création de trois sites internet de mise en relation dédiés aux professionnels du secteur de l’événementiel. Une activité tombée en sommeil pendant la crise sanitaire. L’occasion pour lui finalement de basculer dans « une activité qui me correspond mieux ».

Lancée il y a un an et demi, MyCreativeBox a trouvé son rythme et son public. Jessé Miguel Kimpa fait le choix des fournitures auprès de spécialistes des Beaux-Arts, et rédige aussi le contenu de La Muse, le magazine qui accompagne le matériel. Deux versions sont aujourd’hui disponibles : l’une dédiée aux enfants l’autre aux adultes, vendues par abonnement ou à l’unité. La petite entreprise, qui compte déjà une centaine de clients récurrents, entend booster ses ventes via les réseaux sociaux, le recours à des influenceurs et des partenariats notamment dans les Ehpad. « Un marché intéressant », selon le jeune créateur d’entreprise, comme celui des écoles d’art. Jessé Miguel Kimpa, qui « gère à peu près tout, tout seul », envisage des recrutements pour lui prêter main-forte. Des embauches d’autant plus nécessaires qu’il vise un millier d’abonnés d’ici la fin de l’année.

Agnès Bergon