Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Du street art sous le marteau

Art. Une belle vente d’art contemporain aura lieu le 13 décembre à Blagnac.

Une soixantaine d’oeuvres est vendue aux enchères le 13 décembre à Blagnac, dont un tableau de Kret DR

L’hôtel Pullman de Blagnac accueillera le 13 décembre à 14 heures une exceptionnelle vente aux enchères publique d’art contemporain, street art et photographie, l’occasion de découvrir et de s’offrir de belles pièces, issues pour l’essentiel de la collection d’un amateur particulièrement éclairé. Ce collectionneur passionné a patiemment acheté ces oeuvres en galerie, en vente aux en chères ou directement auprès des artistes qu’il soutient. Particulièrement attiré par le street art, cet amateur d’origine toulousaine a ainsi, au fil de la constitution de sa collection, soutenu de nombreux artistes émergents ou à la carrière déjà solide. Des artistes toulousains et plus largement du sud-ouest : c’est le cas de Danielle Paturet, Fred Manenc et ses assemblages de jouets qui forment des kalachnikovs, Jean-Louis Toutain, Michel Calvet, Boissonnade, Michel Gallot et d’autres ; mais aussi des artistes internationaux comme le street artiste barcelonais El Pez ou encore l’autrichien Nychos, célèbre pour ses créatures disséquées à vif.

Un état d’esprit ludique

Le fil rouge de cette collection est donc un certain état d’esprit ludique, léger, enfantin, parfois cynique comme le montre Censure de Camille Maurel ou Réseaux sociaux de Francisco de Pajaro. L’un des célèbres bonbons sculptés par Laurence Jenkell devrait assurer une belle bataille d’enchères. La photographie n’est pas en reste. Ainsi, trois célèbres photo-reporters de l’iconique magazine Life (Feininger, Eyerman, Loomis Dean) seront représentés, aux côtés des photographies plus poétiques de Françoise Peslherbe, et d’autres parfois proches du land-art de Charles Petillon ou mythologiques baroques de Lionel Morateur. La culture américaine, les gratte-ciel de New York, l’ambiance pop ou urbaine, sont un autre leitmotiv de la collection.

Une soixantaine d’oeuvres est vendue aux enchères le 13 décembre à Blagnac, dont un des célèbres bonbons de Laurence Jenkell DR

On trouvera ainsi au milieu des oeuvres dispersées un tableau-sculpture de Charles Fazzino représentant la Grosse Pomme, des toiles de Yoan Beugin ou un Diner de Didier Luciak. Enfin, deux jeunes street-artistes originaires de Toulouse à la carrière prometteuse, régulièrement exposés en galeries, Kret et Afat, seront représentés par trois oeuvres inédites. En marge de cette fabuleuse collection, des oeuvres d’autres street-artistes toulousains seront également présentées aux enchères, en plus de ceux déjà cités : Jibeone, 100taur, Full1 et Oblique. Soit en tout, plus d’une soixantaine de pièces dont les estimations vont de 80 à 5000 €.

Rédaction GdM