Informations régionales économiques et juridiques
140e année

« Nous portions nos roues avec orgueil et éclaboussions vos rues de couleurs… », répétitions publiques

La chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin aurait dû présenter sa nouvelle pièce « Nous portions nos roues avec orgueil et éclaboussions vos rues de couleurs… ». Accueillie en résidence à Garonne, avec les danseurs de la Cie Moving into dance, elle présente une étape de travail. La création sera donnée à Garonne ultérieurement.
C’est à nouveau dans la culture de rue sud-africaine que l’incendiaire Robyn Orlin puise son matériau : sur le front de mer de Durban, où les pousse-pousse tirés par des Zoulous véhiculaient les colons de son enfance. Moins nombreux aujourd’hui, ces Zulu Rickshaws demeurent des attractions pour touristes. Leurs conducteurs rivalisent d’exubérantes coiffes multicolores à franges, plumes et cornes : œuvres d’art composites dont l’esthétique interpelle tout autant que leur façon de mener leurs courses, puisqu’ils « semblent danser, le corps suspendu dans les airs », observe la chorégraphe. À son habitude, elle interroge un vocabulaire physique authentique, le déconstruit et le confronte à sa propre théâtralité jusqu’à ce qu’il laisse apparaître ses soubassements sociopolitiques. Une danse hors style, faite de collages et d’hybridations entre rituels africains et motifs européens, qui restitue une part de la complexité de ce pays, dans lequel 5 000 colons britanniques débarquaient en 1820, y imposant leur domination pour quelque 180 ans. Avec les danseurs de Moving into Dance, une compagnie non raciale de Johannesburg accueillant des étudiants défavorisés, Robyn Orlin explore cette impétueuse et solaire danse du travail, et ce qu’elle exprime de la fierté des individus face à leurs oppresseurs. Une dignité investie par l’humour, le travestissement, la transgression esthétique : toutes façons d’être libre. Les 23 et 24 juin au Théâtre Garonne.
www.theatregaronne.com

Rédaction GdM