Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Saison Africa2020 : à la découverte du continent

Découverte. Le musée des Abattoirs - Frac Occitanie Toulouse participe à la Saison Africa2020.

Lancée par le président de la République, la saison Africa 2020, initialement prévue de juin à décembre 2020, a dû être reportée en raison de la pandémie de la Covid-19. Coorganisée avec des professionnels africains en partenariat avec des institutions françaises, elle a débutée le 1er décembre 2020 et se terminera en septembre 2021. Dédiée à l’intégralité du continent africain, la Saison Africa2020 est un projet hors normes. Conçue autour des grands défis et des grandes problématiques du XXIe siècle, elle met l’humain au centre de toutes les attentions. Laboratoire de production et de diffusion d’idées, elle présente les points de vue de la société civile africaine et de sa diaspora récente dans tous les secteurs d’activité.

Ange gardien, Martinique, 2016, Revue Noire. David Damoison

Organisé à l’échelle de l’Hexagone, l’événement se traduit en Occitanie par de multiples manifestations et performances. À l’image de l’exposition « Les derniers jours sur terre », de Fatma Fahmy, accueillie jusqu’au 19 septembre, à la cale de Raboub à Toulouse. L’artiste égyptienne présente une série de photos qui traite de la problématique de l’eau, depuis longtemps une denrée rare en Afrique, aujourd’hui polluée notamment par l’industrie minière. Ses clichés sont autant de témoignages des dommages causés à l’environnement.
Jusqu’au 29 août, le musée des Abattoirs à Toulouse réu­nit, à travers l’exposition « Au-delà des apparences. Il était une fois, il sera une fois », les œuvres de sept artistes africaines. Elles souhaitent partager avec le public leurs interrogations autour de la problématique de la transmission. Quel rôle l’oralité a-t-elle joué hier ? Quel rôle jouera-t-elle demain ? Comment s’est construite l’histoire et comment pouvons-nous en construire de nouvelles ?
Le musée des Abattoirs ac­cueille en parallèle une exposition sur la Revue Noire. Pendant près de 10 ans, de 1991 à 2000, et 35 numéros, ce trimestriel, bien plus qu’une publication, révéla, pays par pays, une représentation artistique peu connue en Occident et touchant toutes les formes d’expressions : des arts plastiques à la mode, de la littérature au cinéma, de la photographie au design et à la danse. L’exposition revient sur cette manière nouvelle d’écrire et de faire découvrir les différentes formes de création contemporaine de ce continent.

Maëva Curutchet